Publicité

QUESTION D'ACTU

Helicobacter pylori

La momie glaciaire Ötzi souffrait d’une infection à l’estomac

L'homme préhistorique retrouvé momifié dans les Alpes était porteur d'une bactérie infectieuse courante : Helicobacter pylori. L'analyse de son microbiote vient de le révéler.

La momie glaciaire Ötzi souffrait d’une infection à l’estomac Eduard Egarter-Vigl (à gauche) et Albert Zink (à droite) prélèvent un échantillon sur Ötzi en novembre 2010 (EURAC/Marion Lafogler)

  • Publié 08.01.2016 à 19h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Le véritable Hibernatus révèle encore des secrets, 5 300 ans après sa mort. Cette momie glaciaire, découverte en 1991, vient de dévoiler le contenu de son estomac. Une équipe européenne publie dans Science les résultats de l’analyse du microbiote d’Ötzi, de son vrai nom. Les résultats ont de quoi passionner les férus d’histoire et de biologie.

Ötzi est un homme momifié retrouvé par deux alpinistes dans le glacier du Hauslabjoch, à la frontière entre l’Autriche et l’Italie. Surnommé par les Français Hibernatus – en référence au film du même nom –, cet homme préhistorique a depuis livré de nombreux secrets sur son existence. Diverses publications ont notamment appris qu’il était brun, intolérant au lactose, qu’il avait souffert de fractures au talon, d’arthrite et de calcifications… mais surtout qu’il était mort assassiné à 40-50 ans.

Reconstitution d’Ötzi par Adrie et Alfons Kenni (Musée d’Archéologie du Tyrol du Sud, Foto Ochsenreiter)

Une bactérie qui mute

Cette dernière étude s’est intéressée au contenu de son estomac, à la manière des autopsies classiques. Le corps est trop dégradé pour affirmer s’il a souffert de maladies gastriques, comme un ulcère. En revanche, les chercheurs ont pu prélever une bactérie fréquemment présente chez l’être humain : Helicobacter pylori.

« Nous avons eu l’idée de chercher la trace de cette bactérie dans son estomac car nous savions, grâce aux données modernes, que c’est un pathogène très fréquent et qu’il existait probablement chez l’homme bien avant 100 000 ans », a expliqué le Pr Albert Zink lors d’une conférence de presse téléphonique.

Il se sentait mal

Le microbiote d’Ötzi varie sensiblement de celui de ses congénères européens modernes. La souche d’Helicobacter pylori découverte chez l’homme des glaces provient d’une ascendance asiatique. Les habitants de l’Europe moderne, eux, possèdent davantage de souches venant d’Afrique du Nord. Plus surprenant : cette souche partage des traits communs avec des bactéries Indiennes préhistoriques, encore plus avec des souches européennes.

Et cette seule bactérie émet des facteurs de virulence, notent les chercheurs. Cela signifie qu’au moment de son assassinat, Ötzi se sentait certainement malade.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité