Publicité

QUESTION D'ACTU

Circuit électrique

CHU de Millau : un sabotage conduit à l'évacuation de 43 patients

Vendredi 1er janvier, le CHU de Millau a procédé à l'évacuation de 43 patients, à la suite d'un sabotage de son système électrique. Une enquête est en cours.

 CHU de Millau : un sabotage conduit à l'évacuation de 43 patients LANCELOT FRÉDÉRIC

  • Publié 03.01.2016 à 07h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Le réveillon de la Saint-Sylvestre n'a pas été de tout repos pour les patients et le personnel du CHU de Millau (Aveyron). En effet, des dégradations importantes du circuit électrique de l'un des bâtiments de l'hôpital ont été constatées dans la matinée de jeudi.

Des conditions de sécurité insuffisantes

Des vérifications plus poussées ont ensuite eu lieu dans la journée, révélant ainsi de nombreux autres dommages techniques, dont un d'amplitude majeure. Trois patients dont la survie nécessite un apport en électricité ont rapidement été mis en sécurité dans un autre établissement. La question du sort des autres patients s'est également posée. Établissant dans la nuit que « la sécurité des lieux et des patients n'était plus assurée », les responsables du service hospitalier et le préfet de l'Aveyron, Louis Laugier, en accord avec le maire de Millau et la directrice de l'Agence régionale de santé- ont décidé de procéder à l'évacuation totale du bâtiment. Celle-ci a démarré vendredi matin pour s'achever en fin d'après-midi.

 

Enquête en cours

43 patients ont été transférés dans des hôpitaux ou des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de l'Aveyron ainsi que dans ses régions limitrophes (Hérault, Lozère, Tarn). Les malades dont l'état de santé le permettait ont pu regagner leur domicile. Selon le préfet, l'évacuation qui s'est achevée vendredi en fin d'après-midi, s'est déroulée « dans le calme, sans que la santé des malades soit mise en danger ».

Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue ce samedi,  Louis Laugier a pu confirmer qu’un acte de malveillance était à l’origine de l’évacuation rapide de cet établissement. Le préfet a qualifié a qualifié cet acte d’odieux. Une enquête policiaire était en cours pour déterminer les circonstances exactes de ce sabotage.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité