Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude Ipsos

Devant les enfants: les parents se conduisent mal au volant

En voiture, les parents ne seraient pas des bons modèles pour leurs enfants. Ils dépasseraient les limites de vitesse, oublieraient leur clignotant et téléphoneraient au volant. 

Devant les enfants: les parents se conduisent mal au volant SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 20.12.2015 à 12h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Téléphone au volant, port de la ceinture non respectée, oubli de clignotant… En voiture, les enfants voient tout et savent quand leurs parents ne respectent pas le code de la route, selon une étude réalisée par Ipsos pour la Fondation VINCI Autoroutes (1).

Globalement, les enfants se sentent en sécurité en voiture avec leurs parents. Ils leur donnent spontanément la note de 8/10. Mais à en croire l’étude, ils ne sont pas dupes pour autant.

« Les enfants sont particulièrement attentifs à la conduite de leurs parents et leur observation des comportements inciviques ou du non-respect des règles est très développé, commente Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation VINCI Autoroutes. Leur perception coïncide d’ailleurs précisément avec la réalité des comportements de leurs parents. Ces derniers, qu’ils s’en rendent compte ou non, conduisent sous le regard lucide de leurs enfants. En ce sens, ils ne peuvent se dérober à leur responsabilité de conducteurs. » 

Un rôle de modèle oublié

De fait, si les parents modifient leur comportement en voiture, ils sont conscients qu’ils ne sont pas irréprochables. Ils sont, par exemple, 77 % à admettre dépasser les limitations de vitesse. Une attitude confirmée par 65 % des enfants. L’oubli de clignotant est également relevé par 59 % des petits passagers.

L’étude s’est également intéressée à l’attention portée par les parents au port de la ceinture. Les résultats ne sont pas rassurants. « 11% des parents indiquent qu’il leur arrive de ne pas attacher leur enfant pour les trajets très courts et 17 % des enfants de 8 à 11 ans avouent ne pas s’attacher pour ces trajets quotidiens », indique l’étude. Or, comme le rappelle la Fondation VINCI Autoroutes, plus d’un tiers des passagers arrières tués en 2014 ne portaient pas de ceintures.

Autre enseignement : de nombreux parents répondent à des appels ou des sms alors qu’ils conduisent. Un mauvais exemple qui n’a pas échappé aux enfants : 54 % d’entre eux disent avoir vu leurs parents décrocher leur téléphone et 44 % ont observée leurs parents passer des coups de fil.

« La grande majorité des enfants admire sans retenue leurs parents. Ce n’est plus pareil à l’adolescence. Les critiques apparaissent, y compris dans la voiture. Les ados sont très attentifs à la conduite des parents, explique le Pr Daniel Marcelli, psychiatre de l'enfant et de l'adolescent. Au fond, c’est pour eux l’occasion de vérifier si leurs parents ”se conduisent bien”, s’ils font ce qu’ils recommandent ou si au contraire ils font souvent le contraire de ce qu’ils disent. Dans ce dernier cas, quand l’adolescent prendra son scooter pourquoi serait-il obligé de respecter les règles puisque ses parents les outrepassent ? »

 

(1) Étude quantitative: l’institut Ipsos a interrogé, du 4 au 10 juin 2015, par Internet, 502 enfants de 8 à 16 ans et 501 parents d’enfants de cette même tranche d’âge. Précision: les parents et les enfants interrogés n’étaient pas de la même famille. Étude qualitative: 6 entretiens à domicile d’1h30 à 2h avec des familles, réalisés en région parisienne et à Rennes entre le 17 et le 25 novembre 2015.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité