Publicité

QUESTION D'ACTU

Attentats à Paris

Projet de loi santé : examen reporté à la semaine prochaine

L'examen du projet de loi Santé a été reporté à la semaine prochaine. Les syndicats dénoncent un passage en force. 

Projet de loi santé : examen reporté à la semaine prochaine Vincent Wartner/20 MINUTES/SIPA

  • Publié 18.11.2015 à 18h31
  • |
  • |
  • |
  • |


L'examen du projet de loi Santé à l'Assemblée nationale est repoussé pour la troisième fois. Il aura lieu en début de semaine prochaine, a annoncé ce mercredi la ministre de la Santé, Marisol Touraine, devant les députés.

Cette décision a été motivée par la volonté de « nombreux parlementaires » de participer à des hommages aux victimes des attentats du 13 novembre dans leur circonscription. Le projet de loi, qui devait être examiné lundi, avait déjà été reporté à mardi pour cause de Congrès, puis à jeudi.

"Respect" 

Les syndicats médicaux, de leur côté, ont suspendu leur mobilisation, dans le contexte actuel d’attentats. « Il s’agit de respect vis-à-vis des institutions, qui doivent répondre à la demande des Français en termes de sécurité », indique ainsi le Dr Patrick Gasser, président de la branche spécialistes de la CSMF, syndicat majoritaire chez les médecins libéraux.

Pour autant, ces syndicats estiment infondé l’examen du projet de loi santé, dont ils souhaitent le report jusqu’au retour à un climat serein. « Le gouvernement a fait montre par la voix de sa ministre d’une rigidité institutionnelle sans égale, maintenant dans le calendrier parlementaire un texte de loi ne revêtant aucune urgence pour la sécurité des Français, pourtant seul sujet de leurs préoccupations actuellement », écrivent ainsi les auteurs d’un communiqué du « Mouvement pour la Santé de Tous », qui réunit les professionnels de santé contestataires.

Ecoutez...
Patrick Gasser, président des médecins spécialistes de la CSMF : « Nous pensons que le gouvernement a autre chose à penser que de rediscuter de la loi de santé. »

 

En raison de l’état d’urgence, décrété pour une période de trois mois, les rassemblements sont interdits en France. Certains syndicats, comme MG France, ont indiqué que la mobilisation contre le tiers payant reprendra ultérieurement.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité