Publicité

QUESTION D'ACTU

Conséquences pour les patients

Black Friday : comment faire pour trouver un médecin

La grève annoncée par les médecins libéraux en cette journée de « Black Friday », devrait perturber l'accès aux soins des patients. Mais des solutions sont mises en place pour limiter les désagréments.

Black Friday : comment faire pour trouver un médecin Baleydier/SIPA

  • Publié 13.11.2015 à 07h34
  • |
  • |
  • |
  • |


Les médecins veulent crier leur mécontentement à l’égard de la loi de santé, mais sans trop pénaliser les patients. Plusieurs dispositifs sont mis en place ce vendredi pour répondre aux besoins des malades, lors du « Black Friday », jour de grève pour la médecine libérale et les cliniques privées.

Les rendez-vous médicaux déjà pris chez le médecin traitant seront reportés et les patients doivent déjà être prévenus. Mais pour répondre le jour même à la demande des malades, les centres d’appel 15 constitueront la pièce maîtresse du dispositif.
Premiers interlocuteurs des patients en cas de fermeture de leur cabinet de médecine, ils devront les orienter vers le professionnel de santé le plus proche ou leur prodiguer des premiers conseils. 

 

Moins qu'un jour férié

Pour les aider, les effectifs des médecins généralistes de garde devraient être renforcés, dans la majorité des régions. Par exemple, en Rhône-Alpes, un renfort de régulateurs généralistes est prévu, sur la base du volontariat. Le Dr Pierre-Yves Dubien, urgentiste à Lyon et chef du service adjoint du SAMU 69, qui coordonne le fonctionnement du centre 15 du Rhône, explique qu'ils pourront compter sur le soutien d'un médecin de garde supplémentaire. En temps normal, les patients qui appellent sont dirigés vers deux médecins généralistes régulateurs. Un troisième sera en place dès ce vendredi.

Des effectifs qui restent inférieurs à ceux des jours fériés et des week-ends, où cinq médecins sont à la disposition du centre 15. Alors que la grève de ce vendredi s'apparentera à un jour férié en termes de fermetures de cabinet, les trois médecins risquent donc d'avoir fort à faire.

 Le Dr Dubien « reconnait que les urgences des hôpitaux pourraient connaitre une forte affluence, mais estime que ce dispositif va limiter les dégâts.
Par ailleurs, les maisons médicales de garde seront ouvertes aux horaires habituels, du moins en région parisienne et en Rhône-Alpes, et toutes les vacations assurées.

 

Ecoutez...
Pierre-Yves Dubien, urgentiste à Lyon et chef du service adjoint du SAMU 69 : « Habituellement, on a deux régulateurs généralistes. Il y aura la possibilité de faire appel à nous pour avoir des conseils...»

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

SOS Médecins en grève

Autre élément favorable selon le Dr Dubien, un temps est clément, et l'absence de  grosse épidémie de grippe ou de gastro-entérite.  «Si ça avait été le cas, là, la grève aurait pu être une catastrophe », souligne ce professionnel.

 

Ecoutez...
Pierre-Yves Dubien : « On n'est pas trop inquiets, et on pense qu'on va pouvoir absorber le surplus d'appels. Sutout on a de la chance, on ne tombe pas dans une période d'épidémie hivernale ...»

 

Malgré ce calme apparant, le centre 15 pourrait être vite débordés, car il ne pourra pas compter sur l’appui de SOS Médecins. Le mouvement de grève doit en effet être suivi jusqu’à 20h ce vendredi par l'organisation, suivant les consignes émises au niveau national. En revanche, la permanence habituelle des soins, la nuit et le week-end, devrait être assurée par SOS médecins, qui ne pousse pas la grève au-delà du vendredi soir.

 

Réquisition par les ARS dans les cliniques

Si les hôpitaux publics devraient fonctionner normalement, les cliniques privées se sont, quant à elles, associées au mouvement, annonçant leur intention de faire grève, via un communiqué de presse de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP). Le service des urgences et les maternités continueront néanmoins à tourner.

« Des délais d’attente plus importants sont à prévoir aux urgences. Mais les agences de santé régionales pourront réquisitionner des médecins, pour assurer la continuité du service publique, notamment si certains services sont submergés », explique un porte-parole de la FHP, contacté par Pourquoidocteur.

Toutes les opérations non urgentes programmées ce vendredi dans les cliniques privées ont été reportées par les médecins grévistes. Toutefois, la FHP se dit incapable à ce stade de déterminer combien de patients sont concernés par ces reports d'intervention. 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité