Publicité

QUESTION D'ACTU

Retrait de lots

Vaccin Méningitec : 56 000 Français exigent une cellule de crise

Des parents dont les enfants sont malades à cause du vaccin Meningitec demandent l'ouverture d'une cellule de crise. La pétition a déjà rassemblé plus de 56 000 soutiens. 

Vaccin Méningitec : 56 000 Français exigent une cellule de crise Anna Reed/AP/SIPA

  • Publié 29.10.2015 à 14h55
  • |
  • |
  • |
  • |


« Des milliers d’enfants en danger à cause du vaccin Meningitec : ouvrez une cellule de crise ! », la pétition lancée sur Change.org par Coralie M. est un succès. En deux semaines, elle a déjà rassemblé plus de 56 000 signatures à sa demande adressée à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.
« Des milliers de parents, comme moi, ont fait vacciner leurs enfants contre la méningite avec le vaccin Meningitec », raconte, dans sa pétition, Coralie M, l’une des 240 personnes à avoir déposé plainte contre laboratoire pharmaceutique CSP. 

« Il a été révélé que ce vaccin était frelaté. Et le 26 septembre 2014, les lots concernés ont été rappelés par le fabricant en accord avec l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). Mais personne ne nous a alertés », déplore-t-elle.

Fièvre, diarrhées, éruptions...

Avec une autre maman, Coralie M. gère donc aujourd’hui les demandes des autres parents concernés par l'affaire, les réconforte, et leur porte assistance pour constituer leur dossier devant la justice.
Comme elles, beaucoup d'entre eux ne savent en effet pas comment gérer les symptômes graves dont souffrent leurs enfants (fortes fièvres, agitation, irritabilité, éruptions cutanées, troubles digestifs, diarrhées continues...) suite à une vaccination par des lots défectueux de Meningitec, entre avril et décembre 2014. 
Utilisé chez les nourrissons à partir de 2 mois, les adolescents et les adultes, ce vaccin est indiqué pour prévenir les méningites dues à la bactérie Neisseria meningitidis du sérogroupe C.  « Je suis impuissante face aux douleurs de mon enfant, et ce tous les jours. Que dois-je faire ? », interpelle-t-elle.

Concrètement, la mère de famille indique avoir écrit en mars à la ministre de la Santé, sans réponse à ce jour. « Je me sens moins seule, et voir que plus de 56 000 personnes nous soutiennent met du baume au cœur. Mais pour parvenir à une victoire, il va falloir se battre encore », conclut-elle.

Un action semblable en Italie 

Ces plaignants, dont certains vivent en Bretagne, ont aussi créé un collectif et ouvert une page facebook afin d'échanger sur ce qu'ils vivent et partager sur ce vaccin défectueux. L'examen des plaintes de 240 familles contre le distributeur du vaccin Meningitec doit intervenir le 24 novembre, par le Tribunal de Grande Instance de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
Enfin, il faut souligner que cette affaire n'est pas qu'une question franco-française. Une action similaire est en cours en Italie pour ce même vaccin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
La version des autorités sanitaires et du fabricant
Au moment du retrait du Meningitec, le 25 septembre 2014, l'ANSM déclarait : « A l'heure actuelle, aucune déclaration d’effet indésirable liée à ce défaut de qualité n’a été signalée au laboratoire ou à l’ANSM ». 
Mais après enquêteil semblerait que certains lots soient restés en vente dans quelques pharmacies, contaminant les enfants traités. Parmi la liste de métaux lourds retrouvés dans les analyses de cheveux de ces enfants, on a relevé du plomb, de l’aluminium, de l’étain, de l’argent, ou encore du silicium. 
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité