Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête de Générations Futures

Nos salades polluées par des pesticides

Sur 31 salades testées par Générations Futures, 6 ne contenaient aucun résidu de pesticides. L'une d'elles en contenait 10. Des produits interdits ont été retrouvés. 

Nos salades polluées par des pesticides GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 22.09.2015 à 18h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Des pesticides dans nos salades ! C'est la conclusion inquiétante d'une enquête menée par l'association de défense de l’environnement Générations Futures. Publiée ce mardi, elle met à mal le 4e légume le plus consommé en France étiqueté comme un aliment « santé » par l’INPES (1). L'Institut recommande sa consommation dans de nombreuses brochures, notamment pendant la grossesse ou pour les enfants.

Des perturbateurs endocriniens retrouvés 

Pour parvenir à cette conclusion, ces militants ont sélectionné 31 échantillons de salades achetées dans des supermarchés (2) de l’Oise et de la Somme (Picardie) entre le 28 mai et le 21 juillet 2015. « Ce nombre d’échantillons est supérieur au seuil de représentativité de 30 habituellement utilisé par la DGCCRF (3) », précise l'association.

Premier résultat inquiétant rapporté, sur les 31 échantillons analysés, 81 % contiennent au moins un résidu de pesticide (25/31) – et ce, sans même prendre en compte les résidus de bromure de méthyl, un fumigant aujourd’hui interdit.
En moyenne, les échantillons testés contiennent chacun plus de 2 résidus de pesticides PE (2,09). Et 68 % des échantillons contiennent au moins un résidu de pesticide suspecté d'être un perturbateur endocrinien (PE) (21 /31).
 
Enfin, parmi les 10 matières actives les plus fréquemment retrouvées, 7 sont suspectées d’être des PE.
A ce sujet, l'association rappelle que « ces substances menacent le développement du fœtus et du jeune enfant même à faibles doses ».

Des produits interdits

Mais la charge contre ces salades consommées tous les jours en France ne s'arrête pas là. Puisque 5 échantillons contiennent en effet une ou plusieurs substances actives interdites (2 échantillons soit 6 %) ou interdites d’usage sur salade en France (3 échantillons soit 9,67 %), un de ces 3 échantillons contenant même 2 substances interdites d’usage sur salade en France (mandipropamid et imidaclopride). 
Conclusion des auteurs, les salades font partie des légumes dans lesquels on retrouve le plus de résidus de pesticides. Des salades qui proviennent dans l'immense majorité de France (29/31).

Face à ces résultats, François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, confie : « Nous alertons nos dirigeants sur la nécessité de prendre des mesures immédiates et fortes pour réduire l’exposition des populations aux pesticides et particulièrement ceux suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Nous attendons d’eux qu’ils forcent l’Europe à appliquer au plus vite les décisions prises dans le cadre du règlement européen interdisant la mise sur le marché des pesticides perturbateurs endocriniens ».

(1) Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé

(2) 7 échantillons ont été prélevés chez Carrefour, 7 chez Intermarché, 7 chez Hyper U, 5 chez Auchan, 5 chez Leclerc

(3) Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité