Publicité

QUESTION D'ACTU

Fermeture des services

Urgences hospitalières : la Basse-Normandie face à une pénurie de médecins

En raison d'une pénurie de médecins, deux services d'urgences ont dû restreindre, voire cesser, leur activité en Normandie.

Urgences hospitalières : la Basse-Normandie face à une pénurie de médecins GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 10.08.2015 à 14h25
  • |
  • |
  • |
  • |


L’inquiétude gagne du terrain en Normandie, où l’accès aux urgences se fait difficile. Du fait d’une pénurie de médecins, le service des urgences de l'hôpital de Valognes (Manche) a été contraint de fermer pour huit jours. De même, celui de l'Aigle (Orne) s'est vu interdire la chirurgie ambulatoire.

Effectifs insuffisants

« Faute d'effectif médical suffisant et après avoir recherché toutes les alternatives possibles, la direction du Centre hospitalier public Cotentin de Cherbourg se voit contrainte de fermer le service d'accueil des urgences du site de Valognes à compter du jeudi 6 août », a indiqué la direction du centre hospitalier dans un communiqué.

Ce service comprend les urgences et le Smur, composé de deux équipes, elles-mêmes constituées d’un infirmier et d’un médecin. Comme le rappelle le journal Ouest France, ce service a besoin pour être opérationnel de 25 médecins qui se relaient jour et nuit tous les jours de la semaine. Or, actuellement, il ne dispose que de 15 praticiens. En prévision de la pénurie, les services ont tenté de recruter des médecins pour l'été, en vain.

En cas d’urgence, la population est invitée à se rendre directement à Cherbourg. De même, c’est le Smur de Cherbourg qui interviendra sur la zone. Cette fermeture a été décidée pour 8 jours. Après ce délai, un nouvel examen de la situation sera fait.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité