Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 97 personnes

Insomnie : les soignants atteints sont moins empathiques

L’insomnie ne rime pas avec empathie. Les soignants qui ont du mal à trouver le sommeil sont moins attentifs au bien-être de leurs patients.

Insomnie : les soignants atteints sont moins empathiques CLOSON/ISOPIX/SIPA

  • Publié 10.06.2015 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Des heures passées dans le noir à chercher un sommeil qui ne vient pas. L’insomnie ne perturbe pas seulement les nuits. Elle affecte aussi la journée. D’après une petite étude présentée au Congrès annuel des Sociétés professionnelles du sommeil, SLEEP 2015 (Seattle, Etat de Washington, Etats-Unis – 6-10 juin), ce trouble du sommeil nuit à l’empathie des professionnels de santé.

97 personnes du Henry Ford Health System, dont des médecins, infirmières, pharmaciens ou encore laborantins, ont pris part à cette étude. Les chercheurs ont mesuré l’insomnie avec un indice. L’empathie, elle, a été mesurée grâce à l’Indice de Réactivité Interpersonnelle, qui utilise quatre critères : l’imagination, la capacité à prendre du recul, la préoccupation empathique et la détresse personnelle.

Lorsque les participants dépassent 8 sur l’Indice de Sévérité de l’Insomnie, les soignants font preuve de moins d’empathie. Ce manque de compassion peut accroître le risque de mauvais résultats pour les patients et d’erreurs médicales, selon les chercheurs.
Cette conclusion n’est pas anodine : 16 % de la population adulte (15-85 %) est touchée par l’insomnie selon l’Institut de Veille Sanitaire (InVS). Peu de chances donc que les professionnels de santé soient épargnés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité