Publicité

QUESTION D'ACTU

Grâce à une caméra

Non-voyants : une canne connectée reconnaît les visages

Des étudiants britanniques ont mis au point une canne capable d'envoyer des informations concernant l'entourage direct des personnes atteintes de cécité. 

Non-voyants : une canne connectée reconnaît les visages Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 04.06.2015 à 12h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si les étudiants de l’université de Birmingham (Grande-Bretagne) étaient sur le point de révolutionner la vie des personnes aveugles ? En effet, Steve Adigbo et ses collègues auraient mis au point une canne intelligente, capable d’identifier les visages et d’en informer les utilisateurs grâce à une oreillette connectée directement via le réseau bluetooth.
Aujourd’hui à l’état de prototype, elle pourrait également jouer le rôle de GPS afin de permettre aux atteints de cécité de se guider et d’arriver à une destination donnée.

L'un des développeurs de cette canne, Steve Adigbo, explique en quoi ce projet lui tient particulièrement à cœur : « Mon grand-père étant aveugle, je sais qu’il aurait vraiment besoin d’une telle canne. Il n’existe rien de tel à l’heure actuelle ».

Appelée XploR, l’appareil fonctionne grâce à une caméra capable de couvrir un angle de 270°, reliée à un logiciel de reconnaissance faciale et d’un GPS. Le principe est simple, dès qu’une personne apparait dans le champ dede la caméra, cette dernière est capable de scanner son visage afin de les faire correspondre avec ceux rentrés au préalable dans la carte mémoire de l’appareil.

 

Vers une mise sur le marché prochaine 

S’il y a reconnaissance, alors l’utilisateur est averti de l’identité, mais également de la position exacte de la personne. « Nous avons pensé que cette technologie était importante pour les personnes aveugles. Il fallait que l’appareil soit léger et facile à utiliser », affirme Waheed Rafiq, un des étudiants en charge du projet.
Le projet faisait partie de LILA, une initiative européenne encourageant l’initiative et la recherche chez les étudiants. Dans un futur proche, le groupe d’étudiants devrait présenter leur invention lors de différents congrès britanniques et français. Les jeunes hommes sont à la recherche d’investisseurs afin de produire la canne à plus grande échelle pour la commercialiser. Comme le confirme Waheed Rafiq, cela ne devrait pas trop poser de problèmes tant l’appareil semble prometteur : « De nombreuses compagnies médicales, dont certaines françaises, seraient déjà intéressées par notre canne. »

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité