Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 48 femmes

Fibromyalgie : le caisson hyperbare réduit la douleur

Un traitement à base d'oxygène à haute pression aide à réduire la douleur des patients atteints de fibromyalgie. C'est le résultat d'un essai sur 50 malades.

Fibromyalgie : le caisson hyperbare réduit la douleur Les caissons hyperbare utilisés dans l’étude (Sagol Center for Hyperbaric Medicine and Research)

  • Publié 03.06.2015 à 17h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Réparer le cerveau plutôt qu’apaiser la douleur : c’est l’objectif d’une nouvelle approche thérapeutique dans la fibromyalgie. Une équipe israélo-américaine a évalué l’intérêt de l’oxygénothérapie hyperbare – qui expose à de l’oxygène pur à une pression plus élevée que celle de l’atmosphère. Les résultats, parus dans PLOS One, suggèrent que ce traitement est utile lorsque la douleur découle d’une blessure au cerveau.

48 femmes fibromyalgiques ont pris part à cet essai clinique. La moitié a bénéficié de 40 séances dans un caisson hyperbare, à raison de 5 fois par semaine, durant deux mois. L’autre moitié des participantes a servi de contrôle. Puis, elles ont bénéficié de l’oxygénothérapie. Des recherches précédentes ont montré que cette technique permet d’améliorer la plasticité du cerveau. Cela entraîne une bonne récupération des fonctions cérébrales affectées de manière chronique.

Moins de médicaments

Dans cet essai, « les patients qui souffraient de fibromyalgie en plus des symptômes consécutifs à une commotion cérébrale ont vu leurs symptômes disparaître », souligne le Dr Shai Efrati, qui a mené l’étude. Premier effet notable : la consommation de médicaments antidouleur s’est réduite chez l’ensemble des volontaires. Certaines ont même pu interrompre leur traitement. « La consommation de médicaments apaisait la douleur, mais ne guérissait pas la maladie, tandis que le traitement par oxygénothérapie (hyperbare) faisait reculer la maladie », explique le Dr Efrati.

Mais certains patients, en raison de l’origine de leur fibromyalgie, auront probablement besoin de séances de suivi. « La réaction à long terme peut être différente. Nous avons appris, par exemple, que lorsque la fibromyalgie est déclenchée par un traumatisme crânien, nous pouvons nous attendre à une résolution totale sans besoin de traitement supplémentaire, ajoute le Dr Efrati. Cependant, lorsque le déclencheur est autre, comme une maladie infectieuse, les patients auront probablement besoin d’un traitement périodique. »

 

Une technique très utilisée

Le caisson hyperbare expose les patients à de l’oxygène pur, à une pression plus élevée que celle de l’atmosphère. Cela permet notamment d’augmenter le taux d’oxygénation du sang. L’approche est développée depuis le XVIIIe siècle. Les utilisations les plus récentes ont démontré un intérêt réel dans plusieurs indications.
Dans les cas d’urgence, comme après une maladie de décompression, une intoxication au monoxyde de carbone ou une embolie gazeuse, l’oxygénothérapie est efficace. Elle permet aussi, de manière ponctuelle, d’aider la cicatrisation des plaies difficiles (ulcère diabétique, infections de l’os, gangrène, brûlures).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité