Publicité

QUESTION D'ACTU

Narcolepsie

Narcolepsie et vaccination H1N1: des indemnisations atteignant 650 000 euros

Trois adolescents atteints de narcolepsie après avoir reçu un vaccin contre la grippe A (H1N1) ont obtenu des offres d'indemnisation allant de 600 000 à 650 000 euros.

Narcolepsie et vaccination H1N1: des indemnisations atteignant 650 000 euros DAMOURETTE/SIPA

  • Publié 22.05.2015 à 12h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Le vaccin pandémique Pandemrix* (Gsk) contre la grippe H1N1 augmenterait le risque de narcolepsie, un trouble du sommeil rare qui se caractérise par des accès d’assoupissement survenant brutalement au cours de la journée. C’est ce qu’a révélé en 2013 une nouvelle étude suédoise publiée en ligne dans Neurology. Ces résultats étaient identiques à d’autres travaux britanniques sortis dans le British Medical Journal (Bmj).

 

Entre 600 000 et 650 000 euros

Pour réparer ce préjudice qu’ils ont développé suite à une vaccination lors de la pandémie grippale de 2009-2010, trois adolescents vont être indemnisés à hauteur de 600 000 à 650 000 euros par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam).
« Il s'agissait de dossiers exceptionnels, avec des indemnisations importantes, à la hauteur des besoins de ces enfants qui nécessitent une aide au moins 3 à 4 heures par jour », a précisé à l'Agence France Presse (AFP) l'avocat des trois adolescents, Me Charles Joseph-Oudin.

En tout, le Quotidien du médecin révèle que l'Oniam a reçu 57 dossiers dans cette affaire, et que 18 offres d’indemnisations ont déjà été effectuées à ce jour. 11 auraient été acceptées, alors que 7 restent pour l’instant sans réponse. La moyenne des indemnisations définitives proposées est de 338 000 euros, mais varie entre 39 000 et 650 000 euros. « Ça dépend de l’expertise qui est menée pour apprécier le lien de causalité, l’étendue des préjudices, qui peut être très variable », a expliqué au site professionnel Erik Rance, le patron de l'Office.
On sait donc d'ores et déjà aujourd'hui que trois patients sur les 11 recevront la somme maximale d’indemnisation.

Pour rappel, en septembre 2013, l'ANSM (Agence de sécurité du médicament) faisait état de 61 cas de narcolepsie recensés dont 56 chez des personnes vaccinées avec le Pandemrix, mais également trois vaccinées par le Panenza (Sanofi) - réservé aux nourrissons, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées - et 2 par des vaccins non identifiés.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité