Publicité

QUESTION D'ACTU

Grippe pandémique 2009

Un risque de narcolepsie associé au vaccin H1N1

Des cas de narcolepsie ont été rapportés chez des 4-18 ans qui ont reçu une vaccination anti H1-N1. 

Un  risque de narcolepsie associé au vaccin H1N1 Matt Rourke/AP/SIPA

  • Publié 15.03.2013 à 14h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Le vaccin pandémique Pandemrix* (Gsk) contre la grippe H1N1 augmenterait le risque de narcolepsie, selon une nouvelle étude suédoise publiée en ligne  dans Neurology. Des résultats identiques à ceux parus le 1er mars d' une étude britannique sortie dans le British Medical Journal (Bmj). Ces résultats confirment  les précédents essais finlandais et français menés.

La narcolepsie est un trouble du sommeil chronique ou dyssomnie rare. Elle est caractérisée par un temps de sommeil excessif durant lequel un individu ressent une extrême fatigue et peut possiblement s'endormir involontairement à un moment non-adapté, comme au travail ou à l'école. 

Pour évaluer le risque de narcolepsie associé à la vaccination pandémique, Elizabeth Miller et ses confrères de l'agence de protection sanitaire britannique (Health Protection Agency) ont analysé les cas de narcolepsie diagnostiqués chez les 4-18 ans entre janvier 2008 et juillet 2011, pour disposer d'une période de référence. Pendant l'étude, le diagnostic a été soumis pour confirmation à trois spécialistes et les antécédents de vaccination recherchés auprès des médecins généralistes. Les résultats rapportés par les chercheurs interpellent.

La vaccination contre la grippe pandémique aurait multiplié le risque de narcolepsie par 14,4. Ces résultats sont cohérents avec ceux d'une précédente étude finlandaise qui suggérait que cette vaccination multipliait le risque par 13. Mais, pour le Pr Bruno Lina, virologue et directeur du centre national de référence de la grippe (Cnr) , il ne faut pas céder à la panique. Le spécialiste donne une analyse contrastée de ces résultats. Pour lui,  « c'est 6 cas de plus par centaine de milliers de vaccinés, c'est réél, mais ça reste marginal ».

Un risque donc « réel » que le Pr Lina admet. Pourtant, en observant de plus près les chifffes récents, le virologue appelle à la prudence. Car d'après le directeur du Cnr pour le grippe, ce risque accru de narcolepsie n'aurait pas été relévé dans tous les pays. L'Amérique du Nord par exemple ne fait pas mention d'un surisque. Cela même alors que l'adjuvant ASO3, directement mis en cause dans cette affaire est présent dans tous les vaccins.


Ecoutez le Pr Bruno Lina, virologue, directeur du centre national de référence de la grippe:  « Il y a bien un surisque de développer une narcolepsie lorsqu'on a été vacciné  avec ce vaccin mais seulement en Europe, et pas en Amérique du Nord.

 

Des vaccins proches et qui provoquent ou pas des cas de narcolepsie selon les régions du monde, cela à de quoi surprendre. Pourtant, comme nous le confie le Pr Lina, les deux vaccins ne sont pas totalement identiques.

« Si l'on compares les deux vaccins, utilisés en Europe et Amérique du Nord, ce ne sont pas tout à fait les mêmes. Même si les procédés de vaccination étaient sensiblement identiques, il y a avait quelques nuances notamment dans les excipients ». « Peut être une piste à explorer », rajoute-t-il.

Quoi qu'il en soit, l' adjuvant AS03 reste malgré tout suspecté de provoquer la narcolepsie, c'est ce que « sous-entend » l'étude du Bmj reconnaît le Pr Bruno Lina. Pourtant, ce risque reste limité car on ne retrouve cet adjuvant dans aucun autre vaccin administré en France.


Ecoutez le Pr Bruno Lina :  « Le vaccin qui comporte l'adjuvant ASO3 n'existe que dans les vaccins pandémiques. Il est absent de tous les vaccins saisonniers ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité