Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez les 60 ans et +

Couple malheureux, pression artérielle élevée

Les difficultés de couple ont un impact direct sur la santé cardiovasculaire, selon une étude qui se penche sur les personnes âgées de 60 ans et plus.

Couple malheureux, pression artérielle élevée SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 11.04.2015 à 17h12
  • |
  • |
  • |
  • |


La vie de couple influe directement sur la santé cardiovasculaire. Ce constat, maintes fois prouvé dans la littérature, vient une nouvelle fois de se confirmer dans une étude portant sur des sujets âgés d’au moins 60 ans, publiée dans The Journals of Gerontology.

Les chercheurs ont cherché à évaluer l’impact d’une union heureuse ou, au contraire, malheureuse, sur la pression artérielle de chaque conjoint. Ils ont pour cela rassemblé 1356 couples mariés ou en concubinage, nés après 1953, qu’ils ont suivis de 2006 à 2012. Au cours de cette période, ils les ont interrogés sur leur perception de leur mariage et ont collecté des données biomédicales sur leur santé cardiovasculaire.

Les hommes, plus sensibles au stress

Leurs observations suggèrent que des difficultés conjugales influent directement sur la santé. En effet, un mariage peu harmonieux était associé à un indicateur de tension artérielle élevée, lorsque les deux époux ont reconnu être malheureux en amour.

Si cette corrélation est visible chez les deux conjoints, elle semble également caractérisée selon le genre. Ainsi, selon les chercheurs, la pression artérielle des hommes augmentait en fonction du niveau de stress éprouvé par leur épouse – alors que les hommes stressés ne semblent pas avoir un impact direct sur la pression artérielle des femmes, davantage influencée par leur perception du couple.

Plus heureux à deux

« Nous avons été particulièrement intéressé de trouver que les maris étaient plus sensibles au stress de leurs femmes que l’inverse, surtout étant donnés tous les travaux précédents qui avaient montré que les épouses étaient plus affectées par le lien marital », explique l’auteur de cette étude, Kira S. Birdett.

Le couple peut donc détériorer la santé… ou au contraire la préserver. En mars 2014, une étude menée auprès d’une cohorte de plus de 3,5 millions d’Américains montrait que les personnes qui vivent en union sont moins sujets aux maladies cardiovasculaires que les célibataires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité