Publicité

QUESTION D'ACTU

Epandages agricoles et le trafic

Pollution : l'air irrespirable dans le Nord et en Ile-de-France

Le Nord de la France sous une chape de pollution. Les transports routiers et les épandages agricoles, combinés à un anticyclone, ont conduit à un pic de pollution aux particules PM10.

Pollution : l'air irrespirable dans le Nord et en Ile-de-France Vue de l'hôtel The Westin Paris (Starwood Preferred Guest)

  • Publié 18.03.2015 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La tour Eiffel est encore une fois effacée par les particules fines. Cette fois, ce n’est pas seulement l’Île-de-France, mais tout le nord du pays qui est touché par le pic de pollution aérienne. En cause : les émissions automobiles, mais aussi les épandages agricoles.

 

De l’ammoniaque dans l’air

Une odeur nauséabonde flotte depuis ce mercredi dans les villes de la région parisienne. Au nord de la Loire, depuis ce lundi 16 mars, le « traditionnel » pic de pollution printanier fait son retour. La qualité de l’air oscille de médiocre à très mauvais selon tous les organismes de surveillance. La carte de l’Hexagone, publiée par PREV’AIR, met les indicateurs au rouge.

 

Source : PREV’AIR

 

La tour Eiffel a presque disparu de l’horizon parisien à cause des particules PM10. Mais certains gaz réagissent entre eux et forment du nitrate d’ammonium et du sulfate d’ammonium. L’association Air Parif met en cause les épandages agricoles – qui pulvérisent de l’ammoniaque –, les transports routiers – qui émettent de l’oxyde d’azote –, et le dioxyde de soufre – émis par la combustion de fioul lourd et de charbon. « L’origine de ces épisodes correspond donc à des émissions agricoles ET du trafic routier que des conditions météorologiques particulières vont amplifier », explique Air Parif. En effet, l’anticyclone qui survole la France entraîne des températures fraîches et humides le matin, favorisant la formation de nitrate d’ammonium.

 

Vue en direct depuis l’hôtel Westin, situé sur la place Vendôme (Paris)

 

La circulation alternée est envisagée

En mars 2014 déjà, la « disparition » de la tour Eiffel a beaucoup fait parler les internautes. Les conditions étaient similaires à celles de ces derniers jours : un anticyclone, des températures douces… et de nombreux polluants dans l’air.

 

Source : PREV’AIR

 

La Ville de Paris a mis en place ses mesures de lutte contre la pollution. Depuis le 16 mars, le stationnement résidentiel est gratuit. La Mairie encourage aussi le STIF (Société des transports en Île-de-France) à « appliquer la gratuité des transports collectifs en Île-de-France afin de faciliter les déplacements des Franciliens. »

 

La Maire Anne Hidalgo veut aussi inciter à se déplacer plus propre : une heure d’Autolib’ est offerte aux abonnés à la journée. L’abonnement à la journée est également offert. La pollution devrait toutefois reculer demain 19 mars, ce qui évite à l'édile de remettre en place le stationnement alterné ou à imposer le contournement de l’Île-de-France par les poids lourds.

 

Eviter les sorties

En attendant la fin du pic de pollution, quelques mesures peuvent être prises pour les personnes sensibles. Nourrissons, enfants de moins de 5 ans, personnes souffrant de maladies respiratoires et personnes âgées sont encouragées à éviter les sorties et rester loin des grands axes de circulation. Les spécialistes recommandent aussi de réduire la pratique d’activité physique et sportive intense, à l’extérieur comme à l’intérieur. En cas de symptômes du type toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux, un traitement médical peut être recommandé.

Mais la pollution ne concerne pas que les personnes fragiles. L’exposition chronique aux différents polluants abîme les poumons et les artères, selon une récente étude. La pollution ferait ainsi perdre un an d’espérance de vie aux Franciliens.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité