Publicité

QUESTION D'ACTU

Rétinopathie pigmentaire

Oeil bionique : deux patients implantés à Bordeaux

Deux patients de 70 et 72 ans atteints de rétinopathie pigmentaire ont été implantés par un oeil bionique. Une première pour le CHU de Bordeaux.

Oeil bionique : deux patients implantés à Bordeaux Rex Features/REX/SIPA

  • Publié 06.03.2015 à 09h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Recouvrer la vue grâce à un oeil bionique, c'est de plus en plus courant ! Une femme de 70 ans et un homme de 72 ans, tous deux atteints de rétinopathie pigmentaire à un stade très avancé, ont bénéficié d’implants bioniques en février, une "première" pour le CHU de Bordeaux. Aux Etats-Unis, 15 patients ont déjà reçu des implants bioniques, dont un il y a encore quelques semaines. Une centaine de patients dans le monde ont été équipés par le modèle "Argus II" qui a été implanté à Bordeaux.

Les résultats de l’opération sont en tout cas très impressionnants : leur acuité visuelle avant l’implantation était réduite à « une vague perception lumineuse », mais « lors de la consultation du 26 février, soit 2 semaines après l’intervention, les patients ont déjà été capables de distinguer les ombres des personnes autour d’eux », ont témoigné les Prs Delyfer et Korobelnik, dans un communiqué du CHU de Bordeaux.

2 ans de rééducation visuelle

Les patients seront suivis régulièrement pendant 2 ans : un temps qui sera utilisé pour une rééducation visuelle « dans un centre spécialisé puis à leur domicile avec le système implanté », précise encore le communiqué.

Comment fonctionne ce système ? Une caméra miniature est logée dans les lunettes du patient. Les images filmées par la caméra sont transmises à la prothèse fixée sur la paroi de l’œil. Celle-ci convertit ainsi les images vidéo en plusieurs séries de pulsations qui sont « transmises sans fil à un faisceau d’électrodes placées à la surface de la rétine. Ces pulsations viennent ensuite stimuler les cellules rétiniennes, ce qui résulte en la perception de motifs lumineux par le cerveau. Le patient apprend alors à interpréter ces motifs lumineux tout en récupérant des capacités visuelles », nous apprend le CHU de Bordeaux.


Source : Second Sight

Variante génétique de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), la rétinopathie pigmentaire est une maladie héréditaire grave qui engendre une dégénérescence progressive des cellules sensibles à la lumière dans la rétine qui peut conduire à la cécité. On estime à 40 000 personnes en France et 1,2 millions de personnes dans le monde atteintes de rétinopathie pigmentaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité