Publicité

QUESTION D'ACTU

Dermatologie - AAD

Les kératoses actiniques sous surveillance

Les lésions cutanées de kératose actinique sont un marqueur du risque de cancers cutanés liés à une trop forte exposition de la peau au soleil. 


  • Publié 20.03.2012 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


En direct du congrès de l’American Academy of Dermatology (San Diego, 16-20 mars 2012)

La kératose actinique est une lésion de la peau liée à un vieillissement accéléré en rapport avec une sur-exposition au soleil. Elle peut survenir dès le milieu de la vie chez les hommes et les femmes qui ont trop exposé leur peau au soleil et surtout sans protection. La manifestation la plus caractéristique de cette maladie est une sorte de croûte récidivante sur une peau un peu rouge, rugueuse, située le plus souvent sur le visage, le dos des mains… et surle crâne chez les hommes chauves. Les hommes et les femmes les plus à risque sont ceux à peau et yeux clairs (« phototype clair »). Les expets réunis actuellement Sand Diego pour l’American Academy of Dermatology ont rappelé lesd précautions d'usage.

Car la kératose actinique marque directement le risque de développer un cancer cutané lié au soleil.Le risque d'évolution directe d'une lésion de kératose actinique vers un cancer cutané est faible, de l'ordre de 0,1 % par an. En revanche, un individu atteint en moyenne d'une dizaine de lésions simultanées voit son risque à 10 ans multiplé par 10. S'il ne faut donc pas s'alarmer à la découverte d'une ou 2 lésions de kératose, c'est néanmoins le témoin d'une peau à risque qui nécessite la mise en place d'une surveillance régulière par un dermatologue.

L'œil du dermatologue est le principal outil du diagnostic de kératose actinique. Il peut néanmoins avoir besoin d’une biopsie de peau pour confirmer le diagnostic et éliminer celui de vrai cancer cutané. L'aspect de la lésion de kératose actinique au microscope est celui d'un petit cancer superficiel de la peau, appelé « épithélioma in situ ». Lors de la consultation, le dermatologue va se livrer à un examen de la peau de l'ensemble corps, ceci pour dépister d’éventuelles autres lésions suspectes et apprécier le risque global de cancer de la peau.

Si la lésion cutanée de kératose actinique peut disparaître spontanément, elle est néanmoins rarement isolée et est souvent esthétiquement gênante. Différents traitements locaux sont donc souvent proposés par le dermatologue, traitements qui ont connu de nombreux progrès ces dernières années. Ceux-ci visent à détruire la lésion, soit immédiatement par le froid (« cryothérapie » ou « azote liquide »), soit par photothérapie (application de lumière sur une peau sensibilisée par un médicament), soit par un traitement à base de crème. Dans certaines formes étendues ou en cas de doute, il peut aussi reposer sur la chirurgie.

Surtout, pour réduire le risque de développer ultérieurement un cancer cutané, il est très important de réduire l’exposition de la peau atteinte au soleil (couvre-chef) et de mettre en œuvre une « photoprotection » avec une crème solaire ayant un indice de protection élevée.

 

Pr Brigitte Dréno, unité de Cancérologie cutanée Hotel-Dieu, Nantes: « Quand il y a des croûtes, il faut en parler à son médecin »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité