• CONTACT
Publicité


Les Symptômes

Malaise et perte de connaissance : la syncope n’est pas à négliger

Malaise et perte de connaissance : la syncope n’est pas à négliger

La perte de connaissance transitoire, ou évanouissement, est une perte de conscience spontanée avec récupération complète qui a plusieurs causes, le plus souvent bénignes. Elle doit être explorée cependant car elle peut correspondre à une maladie cardiovasculaire (qui va de la syncope vasovagale à l’arythmie cardiaque), une hypoglycémie ou une épilepsie... 

Malaise et perte de connaissance : la syncope n’est pas à négliger
KatarzynaBialasiewicz/iStock
Publié le 18.08.2020

Malaise et perte de connaissance : QUE FAIRE ?

Que faire en cas de syncope vagale ?

La syncope vagale est la plus fréquente des syncopes. Elle tient son nom du nerf vague, qui est responsable du maintien de la fréquence des battements cardiaques en adéquation avec les besoins de l'organisme. Elle peut être précédée de signes annonciateurs, ce qui permet généralement à la personne de se rattraper avant de tomber : elle débute habituellement par des sensations de vertige, des troubles de la vue et de l'audition. La pâleur est impressionnante avec des sueurs froides qui couvrent le visage et le corps.

Si rien n’est fait, la perte de connaissance est brutale, mais, se termine en quelques minutes sans séquelles si la chute n’a pas été trop brutale. 

Pendant la perte de connaissance, le pouls se ralentit et le trouble de la conscience peut être modéré, avec possibilité d'entendre les voix des personnes alentour et d'entrevoir cet entourage. La perte de connaissance peut être plus profonde avec perte de conscience sans possibilité de répondre.

Ce trouble de la conscience survient parce que la pression artérielle baisse en raison d’une dilatation majeure des artères (« vasodilatation ») au niveau des muscles des membres inférieurs en particulier, entraînant une accumulation de sang et une réduction du retour veineux vers le cœur.

Il faut mettre et maintenir la personne en position allongée, les jambes en l'air, ce qui permet d'obtenir très rapidement une amélioration de la conscience, une recoloration progressive de la peau, un retour du pouls à un rythme de 70 battement par minutes, voire un peu plus, et de revenir rapidement à un état normal. Il ne faut pas se précipiter, même si la personne est pressée, et de ne la relever que progressivement au bout de quelques minutes, après une étape en position assise, sous peine de récidive.

Que faire en cas de syncope brutale et non identifiée ?

S’il n’y a aucun argument pour une syncope vasovagale, il faut prendre le pouls et évaluer la respiration, mettre la personne en position latérale de sécurité et appeler immédiatement le SAMU (le 15 ou le 112) et le médecin ou le secouriste le plus proche pour tenter dans les plus brefs délais les gestes de réanimation qui s’imposent. 

S’il n’y a plus de pouls, il faut débuter immédiatement le massage cardiaque externe et, s’il y a une autre personne avec vous, le bouche à bouche (le massage cardiaque peut suffire quand on est seul. Le bouche à bouche sera également nécessaire en l’absence de respiration (pas de mouvement de la cage thoracique, pas de souffle).

Si la personne respire (sa poitrine se soulève régulièrement), il faut réduire le risque de complications : il faut allongez la personne sur le sol, desserrer tout vêtement serré (cravate, ceinture, soutien-gorge...) et placez-la en position latérale de sécurité.

Il faut également appeler le SAMU si la personne, qui aurait une syncope vasovagale, ne reprend pas rapidement connaissance (3 minutes maximum)

Si la personne a des convulsions (mouvements anormaux du corps), il ne faut pas les empêcher, mais il faut écarter les objets qui pourraient la blesser. Après les convulsions, le retour à la conscience peut être long (jusqu'à 20 minutes). Lorsque la personne reprend conscience, il faut la rassurer et noter pour les secours la durée de la perte de connaissance.

<< CONSULTATION
PLUS D’INFOS >>

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité