Publicité

MIEUX VIVRE

Chaîne VYV Fréquence Médicale : Vous êtes votre meilleur psy !

TOC : Les troubles obsessionnels compulsifs peuvent gâcher la vie

Un million de Français souffrent, parfois en secret, de TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs). 

TOC : Les troubles obsessionnels compulsifs peuvent gâcher la vie BirgitKorber/iStock

  • Publié 26.08.2018 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Chacun de nous est obsédé par ses pensées, ou rythme ses journées avec de petites manies. Mais lorsque ces obsessions ou ces manies deviennent envahissantes, au point de vous occuper plus d’une heure par jour, on parle alors de Troubles Obsessionnels Compulsifs, alias TOC.

Ces personnes peuvent par exemple vérifier l’alarme de leur smartphone une centaine de fois avant d'éteindre la lumière le soir, se laver les mains toutes les 5 minutes de façon irrépressible, ou encore ne peuvent sortir de leur chambre sans réciter une liste de 200 mots, toujours dans le même ordre avec obligation, en cas d’erreur, de reprendre au début. Il s’agit d’une vraie maladie, d’une vraie souffrance que les médias, en particulier la télévision, ont fait sortir de l'anonymat. 

Obsession et compulsion

"Obsessionnels" comme obsession, une idée qui s’impose à une personne bien que celle-ci la considère comme absurde, ridicule et lutte en vain pour la chasser de son esprit, mais cette lutte s’accompagnant d’une forte angoisse. Ces obsessions peuvent prendre différentes formes : des pensées inconvenantes, la crainte incessante d’avoir été souillé, la peur de commettre un acte agressif, contre sa volonté.

"Compulsifs" comme la compulsion qui concerne l’action et non plus la pensée. Les compulsions sont étroitement liées à l’obsession puisqu’elles sont censées la combattre. "J’ai peur d’être contaminé donc je me lave en permanence". Le TOC dans sa forme simple, chacun de nous pourrait croire en souffrir. Réfléchissez bien, nous possédons tous nos rituels. On ne s’inquiètera donc que lorsque ceux-ci commencent à perturber le bon déroulement de la vie.

Médicaments + Psychothérapie

Mais les Toc se soignent. La découverte de certains médicaments antidépresseurs a bouleversé le traitement des TOC. Elle a permis de découvrir les mécanismes biologiques de la maladie. Bien évidemment, l’aide du psychologue ou du psychiatre pour aider le changement de comportement complète parfaitement l’action du médicament. Avec de réelles chances de succès. En parler à son entourage et à son médecin, voilà déjà la première recette.

 

Pour en savoir plus : Vous êtes votre meilleur psy !

Une émission de la chaîne VYV fréquence médicale

Un titre un peu surprenant, mais qui est celui du dernier ouvrage du Professeur Antoine Pelissolo.

Il est probable que la lecture, ou du moins le conseil à son recours, puisse rendre bien des services à ceux qui regarderont cette émission et ne savent pas vraiment que faire devant le stress, l’insomnie, la timidité, le besoin de tout vérifier, la jalousie, l’hypocondrie, les addictions de tout type, ou tout simplement la peur de l’avion… Une belle tranche de personnalités, de phobies, d’angoisses et de blocages.

Antoine Pelissolo ratisse très large, mais c’est un psychiatre très talentueux. Son discours est un doux mélange de problèmes de vie en hésitant sans cesse entre ce qui est une normalité un peu exagérée et des pathologies naissantes.

Avec une constante : chacun des problèmes évoqués dans ce livre a des conséquences sur la qualité de vie des patients et de ceux qui les supportent. Antoine Pelissolo déclare aussi que l’on peut les corriger ; et donne des recettes très pratiques. Alors, comme il le dit dans la préface de son livre, cette émission  sera une émission précieuse pour aider ceux qui souffrent et leurs proches.

 Retrouvez toutes les émissions de la chaîne VYV Fréquence Médicale :

https://www.youtube.com/channel/UCtNyuN_HFlNYO0-gqXwhLTg/playlists

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité