Publicité

MIEUX VIVRE

Mutations rares des gènes BRCA 1 et 2

Cancer du sein : Angelina Jolie a fait doubler le nombre de tests génétiques

Un an après avoir révélé qu’elle a subi une double mastectomie, Angelina Jolie a impacté les consciences : une étude révèle que le nombre de femmes qui se sont fait tester a doublé.

Cancer du sein : Angelina Jolie a fait doubler le nombre de tests génétiques Matt Sayles/AP/SIPA

  • Publié 06.09.2014 à 19h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Le congrès de la Société américaine d’oncologie clinique, a débuté à San Francisco le 4 septembre et s’achève aujourd’hui. Parmi les études qui ont été présentées, l’une s’intéresse notamment à l’impact sur le grand public de la révélation de la double mastectomie d’Angélina Jolie.


Des chercheurs ont comparé le nombre de tests effectués six mois avant la révélation de l’opération de l’actrice, et après celle-ci, dans un centre académique Canadien situé en Ontario. Résultat : le nombre de femmes qui ont consulté pour un test génétique a augmenté de 85 %, conduisant à une augmentation du nombre de test réalisés de 99 %, soit quasiment le double. En France,En France, où seulement 5% des femmes subissent une mastectomie préventive, aucune donnée officielle ne permet pour le moment d’évaluer l’effet Angelina Jolie mais les médecins avaient également ressenti que la médiatisation du choix d’Angelina Jolie avait poussé les femmes à consulter. Il y a un an, le Pr Dominique Stoppa-Lyonnet, chef du service génétique oncologique à l'Institut Curie, confiait à pourquoidocteur que l’effet Angelina Jolie avait été net. « Depuis le mois de mai, j’ai clairement observé une augmentation du nombre de consultations génétiques. L’effet commence à s’estomper mais je dirais que les demandes ont globalement doublé. » 


Détection des mutations des gènes BRCA1/2

Angelina Jolie avait des antécédents familiaux – sa mère est décédée d’un cancer du sein à 56 ans et sa tante à 61 ans - et était porteuse de la rare mutation BRCA1/2. La mutation touche entre 2 et 4 femmes sur 1000. Ce sont ces paramètres qui l’ont incitée à prendre la décision de subir une chirurgie en prévention de ses risques accrus de développer un cancer. À la suite de son histoire, le dépistage de la mutation BRCA1/2 a lui-même augmenté de 107 %.


Pas d’augmentation de survie en cas de cancer du sein

Il faut garder en tête que la chirurgie controlatérale doit être réservée aux femmes qui ont des antécédents familiaux (cancer du sein et/ou des ovaires, cancers survenus chez des femmes jeunes), et qui sont porteuses des gènes mutés de prédisposition BRCA 1 et BRCA 2. Mais dans le cas des femmes atteintes d’un cancer du sein pour lesquelles une mastectomie est envisagée, la pratique d’une mastectomie préventive sur l’autre sein n’améliore pas la survie. C’est ce qu’ont montré récemment deux études, prouvant que dans ce cas cette solution radicale n’augmente pas la survie des patientes par rapport à une tumorectomie associée à une radiothérapie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité