Publicité

MIEUX VIVRE

Mastectomies injustifiées

Royaume-Uni : 15 ans de prison contre le chirurgien boucher

Le Dr Ian Paterson a écopé de 15 ans de prison pour avoir fait subir des ablations des seins à des patientes qui n’en avaient pas besoin.

Royaume-Uni : 15 ans de prison contre le chirurgien boucher AndreyPopov/epictura

  • Publié 01.06.2017 à 19h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Dr Ian Paterson a un lourd dossier à son actif. A l’âge de 59 ans, ce chirurgien spécialisé dans le cancer du sein a vu passer sous son bistouri plus de 1 000 patientes. Son expertise serait reconnue si l’histoire s’arrêtait là. Mais ce 1er juin, le médecin britannique a été condamné à 15 ans de prison. Nombre de personnes sur qui il a réalisé une mastectomie n’en avaient en réalité pas besoin.

Un crime à 11 millions d’euros

Avec ce verdict, la justice britannique reconnaît les souffrances de 10 patients, dont un homme. Tous partagent la même histoire : le chirurgien « monstrueux » – selon les termes de Carole Johnson – leur a retiré un sein sans raison. Cette femme est passée six fois en salle d’opération. Seule la première était justifiée. Certains malades ont même dû emprunter pour payer l’opération.

« S’il a pu continuer à sévir si longtemps, c’est aussi parce qu’au sein du système de santé, des responsables mais aussi ses collègues avaient des soupçons mais ne nous en ont pas fait part », a commenté Charlie Massey, directeur de l’Ordre des médecins du pays. Le chirurgien a pourtant été suspendu à deux reprises, en 1996 et en 2012.

Ces mauvaises pratiques ont coûté cher au système de santé britannique (NHS). Il a dû débourser l’équivalent de 11 millions d’euros en indemnités auprès de 250 victimes. 25 sont encore en attente de paiement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un deuxième procès au civil

Au total, ce sont plus de mille personnes qui ont été opérées par Ian Paterson. Même celles dont l’intervention était justifiée n’ont pas bénéficié de soins dans les règles de l’art. En effet, le chirurgien a développé sa propre technique, censée "préserver le décolleté". Pas à n’importe quel prix, puisque cela suppose de laisser du tissu mammaire en place après avoir retiré la tumeur.

Là aussi, le Dr Paterson s’est montré brouillon. Sur les 1 200 personnes opérées, 675 sont mortes. 68 ont subi une récidive. « J’ai perdu ma maison, mon mariage, ma santé et mon métier. J’ai absolument tout perdu. Il m’a tout pris », dénonce Diane Green.

Cette colère, nombre de patients la partagent. Et ils ne se satisferont pas de 15 ans de prison. Plus de 600 personnes ont également déposé une plainte au civil. Le procès aura lieu en octobre prochain. Cette fois, les plaignants attendent davantage du verdict : ils espèrent que les établissements qui ont laissé faire le chirurgien seront eux aussi reconnus responsables.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité