Publicité

MIEUX VIVRE

Neurologie

Les migraines s'aggravent à l'approche de la ménopause

Des chercheurs ont montré que les femmes migraineuses en périménopause ont 60 % plus de risque de souffrir de migraines que les femmes non ménopausées. 

Les migraines s'aggravent à l'approche de la ménopause SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 22.01.2016 à 12h40
  • |
  • |
  • |
  • |


A l’approche de la ménopause, les femmes souffrent davantage de migraines, selon une étude américaine publiée dans la revue Headache : Journal of Head and face Pain. « Les femmes proche de la ménopause se plaignent souvent à leur médecin que leurs migraines s’aggravent. Aujourd’hui, nous avons la preuve qu’elles ont raison », affirme Vincent Martin, professeur de médecine interne à l’Université de Cincinnati et auteur de ces travaux.


 

Les hormones mis en cause

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié plus de 3 360 femmes âgés de 35 à 65 ans et souffrant de migraines avant et pendant leur ménopause. « Les changements hormonaux qui s’opèrent au cours de cette période pourraient exacerber ces maux de tête », suggère Richard Lipton, professeur de neurologie et titulaire de la chaire de neurologie à l’université de médecine Albert Einstein.

Au cours de l’étude, les scientifiques ont noté que les migraines étaient plus fortes à la fin de la périménopause, période au cours de laquelle les femmes commencent à ne plus avoir leurs règles et que leur taux d’œstrogène diminue. En effet, le risque de souffrir de maux de tête pendant plus de 10 jours par mois augmente de 60 % à la périmenopause par rapport aux femmes non ménopausées.


Des solutions existent

Par ailleurs, les auteurs rapportent que les migraines très douloureuses augmentent de 76 % chez les femmes ménopausées. Cependant, ils estiment que cette aggravation n’est pas liée aux variations hormonales mais plutôt le résultat d’un mésusage des traitements fréquemment donnés à cette période. «  En vieillissant, les femmes souffrent de douleurs aux articulations ou au dos. Il est donc possible qu’une utilisation excessive des médicaments antidouleur provoque des maux de tête », explique le Pr Vincent Martin.

En France, environ 5 millions de femmes sont migraineuses. Elles sont presque deux fois plus nombreuses que les hommes. Et heureusement des solutions adaptées aux patientes ménopausées existent. « Les médecins peuvent prescrire des thérapies hormonales qui permettent de stabiliser le cycle menstruel, explique Jelena Pavlovic, professeur adjoint de neurologie à l’université de médecine Albert Einstein. Chez les patients en périménopause précoce, la pilule contraceptive est une réponse adaptée. Enfin, si elles sont dans les derniers stades de la périménopause et que leur cycle commence à se dérégler, les médecins peuvent prescrire des patchs à œstrogène. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité