• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Anxiolytiques : le risque de décès deux fois plus élevé


  • Publié le 24.03.2014 à 09h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Qu’ils s’appellent anxiolytiques ou hypnotiques, ces médicaments ont des effets indésirables notoires, particulièrement lorsqu’ils sont pris à mauvais escient ou sur de trop longues durées. Troubles psychomoteurs, avec risque d’accidents ou de chute, démence, en passant par le cancer et divers problèmes infectieux, la liste est longue, comme le rappelle le Dr Roseline Péluchon dans le Journal International de médecine (JIM). En 2012, les Français ont consommé 131 millions de boîtes, ce qui place le pays parmi les plus accros en Europe.

Mais l’étude du British Medical Journal, relayée par le JIM, va encore plus loin : « Il apparaît que les patients ayant reçu une ou plusieurs prescriptions d’anxiolytiques ou d’hypnotiques ont un risque de décès 2 fois plus élevé que ceux qui n’en ont jamais reçu (..) », résume le site réservé aux médecins. 
Ces résultats sont issus d’une étude rétrospective de cohorte incluant plus de 100 000 patients de plus de 16 ans suivis en moyenne pendant 7,6 ans. Les uns avaient reçu une prescription d’anxiolytiques/hypnotiques, les autres non. La mortalité cumulée pendant la totalité du suivi est de 26,46 pour 100 patients dans le premier groupe contre 16,82 chez les patients témoins. Si le risque augmente avec les doses prescrites, il reste élevé même pour ceux qui ont consommé ces médicaments qu’au cours de la première année.

Ces résultats doivent être interprétés avec précaution, prévient le JIM, car il s’agit d’une étude observationnelle. Certains facteurs, non liés à la consommation de ces médicaments, ont pu altérer les résultats. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité