Publicité

QUESTION D'ACTU

Diabète : traiter avec une injection par semaine


  • Publié 06.06.2013 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une injection d’insuline par semaine au lieu de plusieurs par jour. C’est la perspective ouverte par les travaux de chercheurs américains du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Cambridge. « C’est un formidable espoir pour des millions de diabétiques dans le monde », clament le Figaro et de nombreux journaux.
Pour équilibrer leur glycémie, les diabétiques doivent, à plusieurs reprises dans la journée, se faire des injections d’insuline. Pour les remplacer, les scientifiques américains ont mis au point une insuline en nanoréseau. Celui-ci est formé d’un chaîne microscopique de molécules biologiques facilement injectable. « Le nanoréseau, explique le quotidien, a la particularité d'être formé d'enzymes qui vont libérer l'insuline engluée en fonction de la glycémie ». Si le taux est normal, l'insuline est bloquée ; s’il augmente, elle est libérée. Un mode d’action comparable au pancréas chez une personne qui ne souffre pas de diabète.
Jusqu’à présent, toutes les tentatives de ce type avaient échoué. Elles conduisaient à un relargage trop rapide ou trop lent d’insuline et donc à des hypo ou des hyperglycémies.

Pour vaincre cet obstacle, les chercheurs ont modifié chimiquement un polysaccharide (dextran) et l’ont associé à nanoréseau. « Comme un système de valves intelligentes, la libération d'insuline à travers le nanoréseau est facilitée à des hauts taux de sucre et inhibée aux bas niveaux », indique la publication dans la revue American Chemical Society Nano.

Injecté une seule fois chez des souris diabétiques, ce dispositif a permis de maintenir une glycémie normale pendant une semaine, voire plus. Ces résultats encourageants doivent être maintenant confirmés par des essais cliniques chez l’homme.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité