Publicité

QUESTION D'ACTU

Pressing: les voisins exposés pendant 10 ans


  • Publié 07.01.2013 à 10h20
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est un solvant dangereux pour la santé et pourtant, il faudra attendre dix ans pour qu’il disparaisse. Les machines de nettoyage à sec des pressings qui utilisent du perchloroéthylène seront interdites au 1er janvier 2022. L’arrêté pris en décembre 2012, explique le Parisien, prévoit également que les  nouvelles machines mises en service à partir de mars 2013 ne pourront plus fonctionner avec ce produit.

Dix ans pour trouver une solution de remplacement, un délai inadmissible, estime l’association qui défend les victimes. Car les émanations sont particulièrement dangereuses pour les riverains. En 2012, le laboratoire central de la préfecture de Police (Lcpp) a mené son enquête dans 122 logements situés au dessus des pressings.
« 81% des pièces analysées, rapporte Solène Durox dans le quotidien, présentent des taux supérieurs aux normes l’Organisation mondiale de la santé (Oms) ».
Or, le perchloroéthylène est classé dans la catégorie cancérigène probable. Toxique pour le système nerveux et les reins, il provoque des irritations des voies respiratoires et des yeux ainsi que des vertiges, des nausées et des maux de tête. Officiellement, précise la journaliste, il est à l’origine de deux décès. Et selon les conclusions de la Préfecture, les mises en conformité effectuées dans certains établissements ne sont pas toujours suivies d’une amélioration de la qualité de l’air.
100 000 à 200 000 personnes seraient exposées en France aux vapeurs de ce solvant !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité