Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancers : les grands seraient plus à risques


  • Publié 02.10.2015 à 09h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà une étude qui va remettre du baume au cœur à tous ceux qui regrettent de ne pas mesurer quelques centimètres de plus, que ce soit pour émerger du magma humain subi dans les transports en commun ou simplement pour coller aux diktats de la mode. La nouvelle aura par contre de quoi faire surgir quelques angoisses chez ceux qui observent le monde d'en haut : la taille serait corrélée au risque de développer un cancer.  Plus vous êtes grand, plus vous avez de risques, suggère cette étude suédoise, décryptée par le site santelog.

 

Ces résultats ont été présentés ce jeudi au congrès de la Société d’endocrinologie pédiatrique, qui se tient en ce moment à Barcelone. Et ils se basent sur l’analyse des données disponibles pour plus de 5 millions de Suédois. Il s’agit donc, souligne santelog , de la plus grande étude menée à ce jour sur les liens entre taille et cancer. Et les études précédentes, si elles portaient sur des populations plus restreintes, apportaient des résultats assez semblables.

Ici, les chercheurs du Karolinska Institute concluent que chaque dizaine de centimètres supplémentaire augmente le risque de cancer de 11 % en moyenne pour les hommes… et 18 % pour les femmes ! Pour le mélanome, le risque croît de 30 % et les femmes les plus grandes voient la probabilité de développer un cancer du sein bondir de 20 % ! Des chiffres qui pourraient bien donner des sueurs froides aux centaines de mannequins réunis actuellement à Paris pour la mythique Fashion Week.

 

Pour se rassurer il serait tentant de rappeler qu’une association entre deux paramètres ne signifie pas forcément qu’il y a un lien de cause à effet entre eux. Les études mettant en avant des relations totalement abracadabrantesques ne manquent pas. Une des plus célèbres est sans doute celle qui montrait une association entre la consommation de chocolat par pays et le nombre de prix Nobel. De là à conclure que le chocolat rend plus intelligent…

 

Susan Gapstur, épidémiologiste et membre de la Société d’endocrinologie pédiatrique a commenté ces résultats pour le site de la Fondation de la Santé sur Internet, et elle souligne que ces résultats montrent bien une association et qu’ils ne veulent en rien dire qu’être grand est une cause de cancer. « Etre grand ne signifie pas qu’on va développer un cancer», ont eux-aussi souligné les auteurs de l’étude dans un communiqué.

Cependant, les chercheurs suggèrent qu’il y aurait tout de même des bases biologiques pour expliquer cette étonnante relation. En effet, être plus grand que la moyenne peut être la conséquence d’exposition durant la période de croissance à des situations particulières, connues pour contribuer à un surrisque de cancer. La taille est aussi un caractère intimement lié à notre patrimoine génétique, or l’hérédité contribue pour une part plus ou moins importante à la prédisposition à certains cancers.

 

Bonne nouvelle tout de même, cette étude ne conclut pas à une plus importante mortalité par cancer chez les grands. « Nos études montrent que les personnes de grande taille sont plus susceptibles de développer un cancer, mais on ne sait pas si ces personnes ont aussi un risque plus élevé de décès de cancer ou de toutes causes confondues », conclut ainsi l’auteur principal, le Dr Emelie Benyi citée par santelog. Mais les scientifiques ont déjà lancé de nouveaux travaux pour répondre à cette question.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité