Publicité

QUESTION D'ACTU

De la part des médecins

Les patients en fin de vie sont sensibles aux messages optimistes

Des patients en fin de vie préfèrent les médecins qui leur délivrent des messages optimistes. Ils perçoivent plus de compassion.

Les patients en fin de vie sont sensibles aux messages optimistes JDD/SIPA

  • Publié 26.02.2015 à 19h19
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Dr House aurait probablement été recalé au rayon de la compassion. Mais les chercheurs de l’université de Texas à Houston n’ont pas fait appel à Hugh Laurie dans leur étude publiée jeudi dans le JAMA Oncology. Ils ont tout de même engagé des acteurs professionnels pour jouer le rôle de médecins dans des vidéos. Et ce que préfèrent de vrais patients en fin de vie, ce sont les vidéos qui délivrent le message de manière optimiste.


Bad news

Les médecins ont du mal à trouver les mots pour annoncer une mauvaise nouvelle à leurs patients, par exemple en cas de cancer avancé. Leurs craintes ? Qu’on leur reproche de manquer de compassion ou qu’ils plongent leurs patients dans la détresse et le désespoir. Ou qu’eux-mêmes soient confrontés à leurs propres émotions et à la perspective de leur propre mort.


Kimberston Tanco et ses collègues ont mené « le premier essai clinique randomisé dont l’objectif est de déterminer l’impact du contenu de la communication dans la perception de la compassion de médecins ». Leur étude a inclus 100 vrais patients atteints d’un cancer avancé et en soins de support. Ils ont regardé deux types de vidéos de 4 minutes mettant en scène des acteurs professionnels, l’un jouant le rôle du médecin et l’autre celui d'une patiente.

Une patiente actrice

La patiente-actrice était atteinte d'un cancer avancé, avait reçu plusieurs chimiothérapies mais n’était pas une bonne candidate pour en recevoir d’autres. Dans les vidéos, le médecin et la patiente discutent du traitement et du pronostic. A chaque fois, le médecin a de l’empathie. Mais dans une vidéo, le médecin souligne le manque d’options de traitements ultérieurs (vidéo moins optimiste). Dans l’autre, le médecin ajoute des informations vagues sur de possibles futurs traitements surtout en cas d’amélioration de l’état de la patiente (vidéo plus optimiste).


Résultat, les vrais patients rapportent de meilleurs scores de compassion avec la vidéo optimiste. « Nos résultats suggèrent qu’un soutien supplémentaire est nécessaire pour les patients et les familles et une attention supplémentaire de la part des médecins quand la nouvelle est moins optimiste, dans la mesure où les médecins doivent délivrer une information honnête sur le pronostic tout en préservant l’espoir », commentent les chercheurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité