Publicité

QUESTION D'ACTU

En Australie

Hépatite A : des baies rouges contaminent 9 personnes

Des fruits rouges emballés en Chine et commercialisés par une entreprise australienne seraient à l'origine de neuf cas d'hépatite A.

Hépatite A : des baies rouges contaminent 9 personnes APESTEGUY/SIPA

  • Publié 20.02.2015 à 12h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Attention, fruits contaminés. Des baies surgelées, mélange de fraises, framboises et myrtilles, commercialisées par une marque australienne et cueillies et emballées en Chine, seraient à l'origine d'au moins neuf cas d'hépatite A en Australie. L'entreprise Patties Foods Ltd. a rappelé en début de semaines tous les produits mis en cause ainsi que d'autres produits, par mesure de précaution.

« Ces baies ont été emballées dans un pays où l'hépatite A est endémique,  a expliqué sur la radio publique ABC, Finn Romanes, du ministère de la Santé de l'Etat du Victoria. Des éléments montrent que la contamination a dû se faire lors de l'emballage du produit ». Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’hépatite A « se propage essentiellement lorsqu’une personne non infectée ingère de l’eau ou des aliments contaminés par les matières fécales d’un sujet infecté ».

De nouveaux cas attendus
Les autorités estiment probable le « risque que d'autres personnes soient atteintes par l'hépatite A et déclarent la maladie dans les semaines à venir », la période d’incubation du virus étant de l’ordre de 14 à 28 jours.

La Chine a déjà été mise en cause dans plusieurs scandales sanitaires. En 2008, du lait contaminé à la mélamine avait provoqué la mort de six bébés, et rendu malade plus de 300 000 autres. En novembre, l’Australie a signé en novembre un accord de libre-échange avec le pays.  


Mais en réalité, les fruits rouges sont depuis plusieurs mois soupçonnés d'être à l'origine d'une épidémie contennue, mais mondiale. En effet, l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a coordonné une enquête en 2014, alors que 1500 cas d'hépatite A ont été recensés dans 11 pays cette année-là.

Les tests de laboratoire ont permis d’identifier la consommation de fruits rouges congelés à la source de ce foyer d’infection. Des mûres provenant de Bulgarie ainsi que des groseilles provenant de Pologne ont été identifiées comme les ingrédients les plus communs dans les lots contaminés et dans les aliments consommés par les personnes affectées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité