Publicité

QUESTION D'ACTU

Bulletin de l'InVs

Champignons : 460 intoxications au cours de l'été

Un été pluvieux suivi d'un temps plus doux à partir de la mi-septembre ont avancé la saison des champignons. Du coup, les intoxications ont été plus nombreuses durant cette période.

Champignons : 460 intoxications au cours de l'été Kalousek Rostislav/AP/SIPA

  • Publié 16.10.2014 à 18h49
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est le double effet d’un été pluvieux. Pour bon nombre de Français, les congés sont tombés à l’eau et certains vacanciers ont été victimes d’intoxications aux champignons. « La saison (…) a commencé plus précocement », note l’Institut de veille sanitaire (InVs). Résultat, du 30 juin au 21 septembre, 460 cas d’intoxications aux champignons ont été enregistrés (265 cas durant la même période en 2013) dont 188 passages aux urgences (103 en 2013).
Durant 8 semaines consécutives, 35 à 75 cas hebdomadaires ont été signalés. Même si l’ensemble du territoire a été touché, trois régions, Midi-Pyrénées, Pays de la Loire et Rhône-Alpes concentrent plus du tiers des accidents relevés.

En 2014, depuis le début de la surveillance (juillet), ajoute l’ InVs, 16 cas graves dont 1 décès liés à la consommation de champignons ont été répertoriés par les Centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV). Un syndrome phalloïdien a été observé pour 13 cas graves, (dont 1 décès). « Ce syndrome peut être à risque de complications sévères, voire mortelles, pouvant nécessiter une prise en charge en réanimation, et une greffe hépatique », précise l’Institut. Or, une indentification préalable des champignons, remarque l’InVs, aurait permis d’éviter ces accidents dramatiques.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité