Publicité

QUESTION D'ACTU

A Paris et en Ile-de-France

Feux de cheminée interdits : une mesure anti-pollution contestée

A partir du 1er janvier, les feux de cheminée à foyer ouvert seront interdits à Paris et dans plusieurs communes d'Ile-de-France, afin de limiter l'exposition aux particules fines.  

Feux de cheminée interdits : une mesure anti-pollution contestée SAKKI/LEHTIKUVA OY/SIPA/LEHTIKUVA OY/SIPA

  • Publié 06.12.2014 à 18h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Tout le monde rêve d’un bon feu de cheminée en ces jours rudes d’hiver. Mais les Parisiens devront trouver un autre moyen de se réchauffer en 2015. Car à partir du 1er janvier, tout feu de cheminée à foyer ouvert sera interdit dans la capitale ainsi que dans plusieurs communes d’Ile-de-France.


Des effets aussi nocifs que dans 20 m2 avec 8 fumeurs
Cette décision a été prise par la préfecture d'Ile-de-France, dans le cadre du plan de protection de l'atmosphère (PPA). Elle repose sur le constat d’une étude de la Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (Driee), selon laquelle «le chauffage au bois contribue à hauteur de 23 % aux émissions totales aux particules fines en Ile-de-France, soit autant que l'échappement des véhicules routiers».
Des données contestées par Laurent Denormandie, président de France Bois Forêt, qui critique la décision d'interdiction, prise à l'initiative des « élus écologistes de la région ». Selon lui, les taux d'émission de particules fines attribués à la combustion du bois dans les foyers ouverts par les services régionaux de l'environnement et de l'énergie (DRIEE) représente "5%" des émissions de particules fines, quand la circulation automobile en est responsable de 40 % ». Mais une autre étude du CNRS publiée lundi 24 novembre, démontre que "l'air respiré à Paris au plus fort d'un pic de pollution, est aussi nocif que celui d'une pièce de 20 m2 avec 8 fumeurs et contient jusqu'à 6 millions de particules fines par litre d'air."

 

Des particules cancérigènes
Les particules fines sont des microparticules de moins de 0,25 micromètre de diamètre et sont présentes plus ou moins longtemps dans l'atmosphère. D’après le Dr Michel Aubier, pneumologue à l'hôpital Bichat (Paris) et cité par Le Parisien, « les fumées respirées dans un espace fermé provoquent des effets comparables au tabagisme passif ». Les enfants, les fumeurs et les personnes atteints de bronchite chronique sont les plus exposés. Seuls les feux à foyer fermé ou dans les poêles à bois seront autorisés.
Toute entorse à cette interdiction sera passible d’une amende de 6 000 euros. Mais certains Parisiens et les Franciliens chanceux qui possèdent une vraie cheminée comptent bien faire de la résistance. L’un d'eux a d’ailleurs d’ores et déjà déclaré au journal Le Parisien qu’ « il ne renoncerait pas à allumer un feu dans sa cheminée hausmanienne ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité