Publicité

QUESTION D'ACTU

Pas d'enquête pénale envisagée

Mort de Mathias : le procureur évoque un problème médical

Le décès de petit Mathias pose la question de la prise en charge dans les cantines des enfants souffrant d'allergies alimentaires. Mais pour le procureur, il s'agit d'un accident. 

Mort de Mathias : le procureur évoque un problème médical Durand Florence/SIPA

  • Publié 30.11.2014 à 01h26
  • |
  • |
  • |
  • |


La mort du petit Mathias, neuf ans, serait avant tout un problème médical, selon le procureur de la République de Bourg-en-Bresse, Denis Mandon. Celui-ci s'est exprimé hier afin de faire part de ses condoléances à la famille, mais aussi pour apaiser les esprits. 

Crise d'asthme aiguë


«Ce décès est évidemment cruel (...) mais ce n'est pas en l'état une enquête pénale » a-t-il réaffirmé, rappelant que le jeune garçon était fragile. Mathias est décédé jeudi des suites d'une crise d'asthme aiguë, potentiellement déclechée par une allergie alimentaire, après avoir déjeuné à la cantine de son école, dans l'Ain. Une autopsie réalisée dans la journée de vendredi devait apporter plus de précisions sur les circonstances de ce drame, même si des analyses complémentaires pourraient avoir lieu par la suite. 


Grande émotion

Sans ces résultats, difficile d'en savoir plus à ce stade, si ce n'est que le petit garçon était allergique à la protéine de lait. Un dispositif, le projet d’accueil individualisé (PAI), avait été mis en place, afin de mieux prendre en charge ses intolérances alimentaires et son asthme, en lui proposant un menu adapté. Les PAI sont de plus en plus fréquents dans les écoles, alors qu'environ deux à trois enfants par classe souffrent d'allergies alimentaires. 

Y a t-il eu un problème à ce niveau ? Pour le moment, rien n'est certain, et le procureur entend bien traiter cette affaire comme un accident. D'autant que les enseignants auraient tout fait pour réanimer Mathias, en vain. 


En attendant, tout son village de Jujurieux est encore sous le choc. Parents et enfants font part de leur grande émotion en déposant fleurs, dessins et petits mots aux abords de l'école. Une cellule psychologique a été mise en place pour les ensignants, les élèves, mais aussi leurs familles. 



 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité