Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez 40% des bébés décédés

Mort subite de nourrisson : une anomalie cérébrale identifiée

Des chercheurs américains ont identifié une anomalie dans une zone du cerveau située au niveau de l'hippocampe qui pourrait être en partie responsable de la mort subite du nourisson. 

Mort subite de nourrisson : une anomalie cérébrale identifiée DURAND FLORENCE

  • Publié 28.11.2014 à 17h47
  • |
  • |
  • |
  • |


La mort subite du nourrisson (MSN) serait due à une anomalie cérébrale située dans une région du cerveau, à laquelle on associe également l’épilepsie. C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée dans le journal Acta Neuropathologia.


40 % de cas de morts subites causés par l’anomalie
Selon des chercheurs américains, la zone en question est le gyrus denté, une structure du cerveau située dans l’hippocampe, la région qui stocke les facultés d’apprentissage et de mémoire. En étudiant les cerveaux de 153 enfants décédés de mort subite du nourrisson, les chercheurs ont constaté une anomalie cérébrale chez 40 % d’entre eux. Alors que le gyrus denté ne possède normalement qu’une seule couche des cellules nerveuses, les chercheurs ont constaté deux couches chez ce pourcentage d’enfants. C’est de cette façon qu’ils sont parvenus à détecter l’anomalie. Selon les chercheurs, cette anomalie provoquerait des lésions et affecterait les fonctions cardiaques et respiratoires, assurées par le gyrus denté. Ce qui expliquerait une partie de ces MSN. Cette anomalie cérébrale n’est cependant pas l’unique cause de mort subite puisqu’elle ne concerne que 40 % des cerveaux des bébés étudiés.

Toujours coucher le bébé sur le dos
Si le mystère a toujours plané autour des causes exactes de la MSN, toutes les recherches effectuées dans ce domaine s’accordent à dire que ce phénomène est lié à l’environnement dans lequel dort le bébé. C’est pourquoi plusieurs recommandations aident à prévenir le risque de MSN : toujours coucher le bébé sur le dos, sur un matelas ferme, sans oreiller ni couverture et dans une pièce chauffée à 19-20 degrés.

Selon une enquête réalisée par l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) en mars 2011, « un nombre important de décès pourraient être évités chaque année si les nourrissons étaient couchés dans un environnement adapté ». Chaque année, on compte 240 et 250 morts subites du nourrisson (MSN) en France.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité