Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon une agence belge

Alerte sanitaire : la moitié des cachets d’ecstasy sont surdosés

Plus d’une pilule d’ecstasy sur deux est trop puissamment dosée, selon une étude belge. La France, qui se fournit massivement chez son voisin, est directement concernée.

Alerte sanitaire : la moitié des cachets d’ecstasy sont surdosés Rex Features/REX/SIPA

  • Publié 01.10.2014 à 19h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Les ecstasys qui circulent en Belgique sont trop fortement dosés. Depuis une décennie, les taux de MDMA – le principe actif de la drogue – ne cessent de grimper. Dans un rapport, le Belgian Early Warning System on Drugs (BEWSD) s’alarme. 

Des cachets potentiellement mortels
« En moyenne, une pilule comporte 120 mg de MDMA. En 2007, la dose avoisinait encore les 80 mg… On parle de 'haut dosage' quand une pilule contient plus de 150 mg de principe actif. Des comprimés avec 250 mg de MDMA, voire parfois jusqu'à 300 mg, font de plus en plus souvent leur apparition. Ce sont des doses beaucoup trop élevées », martèle Peter Blanckaert, coordinateur du BEWSD.

Avec de telles dosages, les risques encourus se multiplient : surchauffe corporelle (hyperthermie), élévation du rythme cardiaque, intoxication, coma… « Mais le risque de décès [d’overdose] est également réel », prévient le coordinateur.

En janvier, ce même institut national avait déjà alerté la population sur la circulation de cachets d’ecstasy potentiellement mortels, présentant des taux anormalement élevés de MDMA. « Si une jeune fille de 14 ans ingurgite ne fût-ce qu'une de ces pilules, cela peut avoir des conséquences fatales », avaient prévenu les autorités, en publiant des photos de ces cachets.



Ces comprimés surdosés (photo) ont été détectés par l’association belge Modus Vivendi, qui permet aux consommateurs de faire tester leurs drogues, de manière anonyme et gratuite, afin de réduire les risques liés à leur consommation. Elle permet aussi à l'Etat de lancer des alertes nationales. Au cours de l’année, les associations ont lancé une quinzaine d’alertes sur des drogues particulièrement dangereuses, soit deux fois plus qu’en 2012.

La Belgique est l’un des plus gros pays producteurs d’esctasy au monde. Avec le Pays-Bas, elle fournit 90% de la consommation des Etats-Unis, et irrigue les réseaux français. En 2010, 2,7 % des 18-64 ans ont expérimenté la MDMA (ou l’ecstasy), soit un peu plus de 1 million de personnes, selon les données de l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies. Un chiffre relativement faible, mais en constante hausse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité