Publicité

QUESTION D'ACTU

42 villes européennes

Consommation de drogues : les eaux usées livrent le palmarès des villes

Les eaux usées de nombreuses villes européennes ont été analysées pour évaluer la consommation de drogue. La ville d'Anvers arrive en tête du classement. 

Consommation de drogues : les eaux usées livrent le palmarès des villes CAPMAN VINCENT/SIPA

  • Publié 29.05.2014 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Au lendemain de la publication du rapport annuel de l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies (OEDT), une nouvelle étude analyse la consommation de drogues des habitants de l’Union Européenne. Rédigée par un groupe de chercheurs européens, elle s’intéresse aux eaux usées de 42 villes de 21 pays différents. Pendant une semaine entière en 2011, 2012 et 2013, des échantillons ont été prélevés dans les villes participantes. En plus des analyses de l’OEDT, cette pratique, développée en 2008, apporte un éclairage supplémentaire quant aux habitudes des européens. Les résultats sont publiés dans la revue scientifique Addiction.

Anvers, championne des drogues…

Au vu des résultats de l’étude, c’est la ville d’Anvers en Belgique qui remporte cette triste palme devant Amsterdam. Parmi les substances retrouvées en grande quantité, la benzoylecgonine, un des principaux composants de la cocaïne, fait partie de la liste. Le taux prélevé atteint 837 mg de cocaïne par jour par milliers de personnes. Le niveau est extrêmement élevé par rapport au précédent record établi par la ville de Londres (711 mg). D’autres villes se démarquent comme Amsterdam avec 393 mg ou Zurich avec 679 mg.

Les analyses montrent aussi que les habitants d'Anvers sont aussi les plus grands consommateurs d’amphétamine sur les 41 autres villes participant à l’étude. Les chercheurs ont décelés environ 185 mg d’amphétamines dans les eaux usées. La ville belge se place devant Gothenburg en Suède, Dortmund et Amsterdam.

La consommation varie en fonction du jour de la semaine

Cette analyse des eaux usées permet aussi de suivre la consommation de drogues en fonction des jours. Les chercheurs ont découvert que la concentration d’ecstasy et de MDMA dans les eaux usagées atteignaient des sommets pendant le weekend. Le résultat semble logique, l’ecstasy étant une drogue associée au monde de la nuit et de la fête. Le pic est observé principalement le samedi soir. L’EAWAG, l’institut Suisse de l’eau, a proposé un schéma montrant l’évolution de la consommation d’esctasy dans la semaine.

Source : EAWAG

À l’inverse, les chercheurs n’ont pas observé une telle différence, entre les jours de semaine et le weekend, pour la cocaïne. Il semblerait qu’elle soit sniffée tous les jours dans les villes européennes. 

Les Parisiens aiment le cannabis

De grandes quantités de THC ont été repérées dans les eaux usagées de la ville de Paris. Avec un taux d’environ 130mg par jour, la ville des lumières se place en troisième position du classement derrière Novi Sad en Serbie et Amsterdam où la consommation de cannabis est légale. Ces chiffres confirment les résultats de l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies qui plaçaient les Français en seconde place du classement des plus gros consommateurs de cannabis en Europe.

En l’absence de résultats pour les villes suisses, la troisième place de Paris est peut être exagérée. En effet, la Suisse est connue pour être un des hauts lieux de la consommation de cannabis en Europe.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité