Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude américaine

Les lois anti-tabac ont fait baisser la consommation d'alcool

Selon une récente étude, la restriction de fumer dans les lieux publics et l'augmentation du prix des paquets entraînent une baisse de consommation d'alcool dans les bars américains.

Les lois anti-tabac ont fait baisser la consommation d'alcool SIERAKOWSKI/ISOPRESS/SIPA

  • Publié 26.09.2014 à 14h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Augmentation des tarifs des paquets, interdiction de fumer dans les lieux publics. Les mesures anti-tabac se multiplient partout dans le monde. En France, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a présenté cette semaine le nouveau programme national de réduction du tabagisme. Outre-Atlantique, une étude publiée dans Alcoholism: Clinical & Experimental Research constate que les restrictions et les lois anti-tabac mises en œuvre aux Etats-Unis ces 20 dernières années permettent du même coup de diminuer la consommation d’alcool.

Moins de bières et d’alcools forts
Menée par des chercheurs américains, l’étude porte sur l’augmentation progressive du prix des cigarettes aux États-Unis sur une période de 20 ans de 1990 à 2009, ainsi que sur la consommation de bières et d’alcools forts (whisky, rhum, vodka) dans les bars de chaque état. Les résultats montrent que la consommation a baissée de 4 % pour la bière et de 11 % pour les boissons spiritueuses. « Il est difficile pour les fumeurs lorsqu’ils boivent, de lutter contre l’envie d’allumer une cigarette », commente Melissa Krauss, co-auteur de l’étude. Ils écourtent donc leur soirée et, de ce fait, boivent moins. Pour les auteurs de l’étude, lutter contre le tabac permettrait donc également de lutter contre l’alcool, faisant ainsi d’une pierre deux coups. « L’alcool est, après le tabac, la drogue la plus meurtrière. Notre étude montre que renforcer les politiques anti-tabac est un moyen efficace d’y parvenir », concluent-ils.
En revanche, les buveurs de vin ne semblent pas avoir changé leurs habitudes. Les chercheurs en déduisent que ces derniers sont « mieux éduqués, et plus soucieux de leur santé et donc moins susceptibles de fumer ». 

La première alerte lancée par les autorités sanitaires sur les dangers du tabac aux Etats-Unis a eu lieu il y a 50 ans. Depuis, huit millions de vies ont été sauvées aux Etats-Unis, selon un rapport publié dans le Journal of the American Medical Association en janvier 2014.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité