Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour éviter les douleurs

Un Kama-Sutra adapté aux lombalgiques

C'est la fin du calvaire pour les hommes lombalgiques : des chercheurs canadiens ont publié un « Kamasutra du lombalgique ». Ils y conseillent des positions adaptées aux douleurs dorsales.

Un Kama-Sutra adapté aux lombalgiques SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 12.09.2014 à 11h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Cuillère, missionnaire ou levrette ? Pour les personnes souffrant de douleurs dorsales, la question se pose régulièrement. Si, jusqu’ici, les médecins n’avaient aucune étude pour les soutenir, une équipe de l’université de Waterloo (Canada) a décidé de lever le mystère. Ils publient dans la prochaine édition de la revue Spine le premier volet d’un « Kamasutra du lombalgique. » Cet atlas décrit les positions sexuelles les plus adaptées aux souffrances du dos. Une étude utile quand on sait que 84 % des hommes et 73 % des femmes qui ont mal au dos réduisent la fréquence de leurs rapports.

 

Une abstinence forcée

« N’importe quel médecin familial pourra vous dire que les couples leur demandent souvent comment ménager leur dos pendant et après une relation sexuelle », souligne le Pr Stuart McGill, qui a participé à l’étude. « De nombreux couples restent abstinents parce qu’une nuit d’amour peut entraîner des mois de douleur. » Jusqu’ici, aucune étude scientifique ne permettait de recommander une position plutôt qu’une autre. C’est désormais chose faite : les chercheurs de l’université de Waterloo ont recruté 10 couples. Après avoir placé des capteurs de mouvement infrarouge et électromagnétiques, ils ont décrypté les mouvements de la colonne des hommes et des femmes qui ont adopté 5 positions courantes : deux variantes de la levrette, deux variantes du missionnaire, et la cuillère.

 

La cuillère n’est pas la solution « fourre-tout »

Grâce aux résultats, deux types de recommandations peuvent être émises. Et la position de la cuillère n’est pas la solution « fourre-tout », bien au contraire. « Il y a des positions sexuelles qu’une personne avec un type de douleur au dos peut trouver confortables. Mais la même position pourrait aggraver la douleur d’une autre personne », résume le Dr Natalie Sidorkewicz, principal auteur de l’étude.

 

Ainsi, les hommes qui ne supportent pas la flexion - qui souffrent lorsqu’ils touchent leurs orteils ou restent assis longtemps - doivent éviter la cuillère. Le guide leur recommande plutôt d’adopter la position de la levrette. Les hommes qui ne tolèrent pas l’extension devraient, eux, privilégier la cuillère ou la variante du missionnaire impliquant un appui sur les coudes.

Quant aux hommes intolérants au mouvement, aucune des positions n’est indiquée. Les chercheurs leur recommandent d’adopter une technique qui sollicite un mouvement des hanches.

(Vidéo en anglais)

 

Une édition destinée aux femmes

L’Atlas souligne aussi l’importance d’engager le bassin lors des mouvements, et non la colonne vertébrale. D’ailleurs, l’étude a révélé que ces messieurs parviennent mieux à l’orgasme lorsqu’ils sollicitent leurs muscles abdominaux et fessiers que dorsaux. « De nombreux patients qui souffrent de lombalgie nous ont dit qu’ils souffraient davantage pendant l’orgasme, à un point qu’ils évitent d’en avoir un lorsqu’ils ont une relation avec leur partenaire », précise le Dr Sidorkewicz.

 

Un deuxième volet de ce « Kamasutra du lombalgique » devrait voir le jour dans quelques mois. Cette fois, il prodiguera des conseils aux femmes qui ont mal au dos. Les chercheurs ne comptent pas s’arrêter là : ils envisagent bien d’élaborer un « Atlas » des rapports sexuels selon le mal de dos. Ils comptent recruter d’autres patients qui souffrent d’autres douleurs dorsales ou des hanches, afin d’approfondir encore leurs recommandations.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité