Publicité

QUESTION D'ACTU

Dans quatre régions

Champignons : 240 intoxications recensées dans 4 régions

 L’InVS recense 240 intoxications alimentaires liées à l’ingestion d’un champignon vénéneux survenus au cours de l'été. Ces incidents sont directement liés à une mauvaise identification du champignon.

Champignons : 240  intoxications recensées dans 4 régions APESTEGUY/SIPA

  • Publié 03.09.2014 à 09h50
  • |
  • |
  • |
  • |


La cueillette aux champignons…un grand classique de l’automne. Mais cette activité n’est pas dénuée de danger. En effet, les intoxications alimentaires suite à l’ingestion d’un champignon vénéneux sont courantes et dangereuses pour la santé, voire même mortelles.

4 cas graves dont 1 décès
Cet été, entre le 1e juillet et le 17 août, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a répertorié 240 cas d’intoxication dans quatre régions de France (Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et Provences-Alpes-Côte d’Azur), dont trois cas graves et un décès. Les Centres antipoison et de toxicovigilance remarquent que ce nombre de cas a augmenté par rapport aux années précédentes. Ceci s’explique majoritairement par les conditions météorologiques pluvieuses qui ont avancé la période de la cueillette. Ces accidents proviennent principalement d’une mauvaise identification du champignon.

Les précautions prendre
Les conséquences pour la santé dépendent du type de champignon mais peuvent être sérieuses voir mortelles : diarrhées, vomissements, dialyse rénale, destruction du foie, hépatite. Il existe un traitement médicamenteux pour soigner les patients, mais l’intoxication nécessite presque toujours une hospitalisation.
Face à la recrudescence des empoisonnements, la Direction générale de la santé (DGS) et l’InVS renouvellent leur mise en garde : il est conseillé de connaître parfaitement le champignon cueilli si l’on veut consommer immédiatement. Dans le cas contraire, l’aliment doit être examiné par un expert en mycologie ou un pharmacien. Ne pas cueillir près des sites pollués, choisir des champignons en bon état, les séparer par espèces et les déposer dans une caisse ou un carton, se laver les mains après une récolte, faire cuire les champignons avant de les manger et ne pas les garder plus de deux jours.

Les symptômes (nausées, diarrhées, vertiges, troubles de la vision) apparaissent généralement dans les 12 heures suivant la consommation. En cas d’apparition d’un ou plusieurs symptômes lié à une consommation d'un champignon vénéneux, appelez immédiatement le « 15 » ou un centre antipoison. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité