Publicité

QUESTION D'ACTU

Déclaration du directeur de l'AP-HP

Hôtel-Dieu : un retour partiel des urgences est envisagé

Le service des urgences de l’Hôtel-Dieu sera remis en service pour les soins légers. Martin Hirsch annonce un fonctionnement « bi-site » des urgences avec l’hôpital Cochin dès 2015.

Hôtel-Dieu : un retour partiel des urgences est envisagé ALEXANDRE GELEBART/20 MIN/SIPA

  • Publié 20.06.2014 à 15h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Le retour des urgences à l’Hôtel-Dieu ? Pas tout de suite et pas pour tout le monde, mais une réorganisation est annoncée. A l’occasion du conseil de surveillance de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP), ce 19 juin, Martin Hirsch a précisé la place de l’Hôtel-Dieu dans la « stratégie d’amélioration des Urgences. »

 

L’AP-HP se fixe pour objectif d’améliorer l’organisation des urgences parisiennes d’ici 2019. Pour cela, elle affirme tirer les enseignements des bilans sur l’aval des urgences, les périodes hivernales et la transformation de l’Hôtel-Dieu. Ce dernier devrait d’ailleurs bénéficier d’une place toute particulière au sein des différentes structures, et prendre un aspect « complémentaire à l’offre hospitalière actuelle des établissements de l’AP-HP », selon un communiqué.

 

Des urgences dédiées aux soins légers

L’Hôtel-Dieu « recevra en grande majorité des patients ambulatoires, sans exclure des réponses à des besoins ciblés d’hospitalisation, notamment pour satisfaire les besoins des personnes âgées au cœur de Paris, à la psychiatrie et aux soins de suite et de rééducation », précise le communiqué. L’AP-HP prévoit en effet un « fonctionnement bi-site avec l’hôpital Cochin. » Les pompiers et le SAMU pourront à nouveau orienter des malades vers l’Hôtel-Dieu, dès lors qu’ils ne nécessiteront pas de soins lourds. Pour cela, il faudra d’abord que le projet de régulation des appels d’urgence soit effectif. Loïc Capron, le président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP, précise que Martin Hirsh serait intéressé par un scénario : "la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) effectuerait un tri pré-hospitalier entre malades graves, à adresser vers un service d'urgences classique, et les malades moins atteints pouvant être menés à l’Hôtel-Dieu. Cela impliquerait la mise en place d’une régulation médicale des équipes de secours de la BSPP, coordonnée avec celle du Samu (appel du 15), telle que nous la rêvons depuis plusieurs dizaines d’années".

 

Parmi les autres projets de restructuration de l’Hôtel-Dieu, des « activités de santé publique » et de recherche clinique sont annoncés. L’établissement devrait aussi accueillir des supports à l’activité médicale et hospitalière, ainsi que des logements et services sociaux. Une reconversion totale, puisqu’en novembre dernier, le service des urgences a été remplacé par un centre de consultation ouvert 24 heures sur 24, et n’accueillant que les patients venus par leurs propres moyens.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité