Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude Fecond réalisée par l'Inserm et l’Ined

Changement de contraception : les effets sur la vie sexuelle

La pilule aurait un effet sur la satisfaction sexuelle au sein des couples. Les femmes qui n’ont jamais pris de contraception orale seraient plus satisfaites sexuellement, d'après ces chercheurs.  

Changement de contraception : les effets sur la vie sexuelle PULSE/SIPA

  • Publié 17.05.2014 à 16h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Le recours à la contraception orale a baissé de près de 10 % en 3 ans chez les Françaises, selon la dernière étude Fecond réalisée par l'Inserm et l’Ined publiée cette semaine. Ainsi, près d’une femme sur cinq déclare avoir changé de méthode contraceptive depuis la controverse sur les pilules de dernière génération survenue fin 2012 - début 2013. En fait, ces dernières adoptent de plus en plus d’autres méthodes contraceptives comme le stérilet (+1,9 point depuis 2010) ou le préservatif (+3,2 points). Et c'est peut-être tant mieux pour leur vie de couple. Car la prise de la pilule pourrait jouer un rôle important au niveau du plaisir sexuel.


La fluctuation du taux d'hormones impacterait la libido

Dans cette étude publiée le 12 mai dans la revue scientifique Psychological Science, des chercheurs d'universités britanniques et tchèques ont étudié l'impact de la pilule contraceptive sur la satisfaction sexuelle au sein de 365 couples.
Résultat, les femmes qui ont commencé ou arrêté de la prendre au cours de leur relation de couple ont déclaré être moins satisfaites sous la couette, par rapport à celles qui ne prenaient pas la pilule lorsqu'elles ont rencontré leur partenaire.
Selon ces scientifiques, de manière générale, la pilule ne serait pas la meilleure alliée du plaisir sexuel. Composée de dérivés d’hormones, la pilule agirait en effet sur le désir sexuel. Si bien que l’arrêt de la pilule ou le changement de contraceptif – et donc de dosage hormonal – pourrait impacter de manière significative la libido de ces dernières.

Les hormones faussent la perception de la compatibilité sexuelle
Autre explication, ces travaux mettent en avant le fait que les contraceptifs à base d'hormones influenceraient les préférences des femmes « en matière de partenaire idéal. » D'après Craig Roberts de l'Université de Stirling (Ecosse), principal auteur de l'étude, lorsqu'elles arrêtent la pilule au cours de leur relation, les femmes trouveraient leur partenaire moins attirant physiquement qu'au moment de la rencontre. 
Enfin, selon ces équipes, ces dernières découvertes consolident les conclusions de leurs précédents travaux qui avaient déjà montré que les femmes qui prennent la pilule ont davantage tendance à choisir des hommes qui sont moins attirants, et moins performants comme partenaire au lit, à long terme, comparé aux femmes qui ne la prennent pas.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité