Publicité

QUESTION D'ACTU

Mise en examen

Empoisonnement de chercheurs : un ex-stagiaire avoue avoir agi par vengeance

Un ancien stagiaire, qui aurait agi “pour se venger de Gustave-Roussy”, a reconnu les faits : l'empoisonnement de chercheurs. 

Empoisonnement de chercheurs : un ex-stagiaire avoue avoir agi par vengeance WITT/SIPA

  • Publié 26.04.2014 à 11h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Un jeune homme de 24 ans, soupçonné de tentative d’empoisonnement sur trois chercheurs de l’Institut Gustave-Roussy (IGR) de Villejuif (Val de Marne) le 31 mars, a été interpellé mercredi 23 avril. Il a été mis en examen vendredi.

Le suspect, arrêté au domicile de ses parents à Versailles (Yvelines), a reconnu les faits, selon les informations du Parisien qui précise qu’il est mis en examen pour « empoisonnement avec préméditation », « tentative de destruction de biens à l'aide de substances explosives » et « destruction de biens d'utilité publique ».

Trois chercheurs de l’IGR avaient été pris de nausées et de vomissements le 31 mars après avoir consommé un café dont l’eau avait été chauffée avec une bouilloire de leur salle de pause. Le même jour, des employés de la même unité découvraient que la porte du réfrigérateur de leur salle de repos avait été forcée et que plusieurs tubes de culture des laboratoires avaient été déplacés derrière des meubles du pavillon.

Une enquête montrera par la suite que de l’azoture de sodium, un produit utilisé dans les laboratoires pour conserver des échantillons biologiques, avait été placé dans la bouilloire, à l'origine de l'empoisonnement.

Le jeune homme de 24 ans avait été stagiaire dans l’hôpital, qui est le premier centre en Europe de lutte contre le cancer, jusqu’à l’été 2013. Il aurait affirmé que son stage s’était mal terminé et qu’il aurait agi "pour se venger de Gustave-Roussy", qui auraient "publié ses travaux sans le lui demander".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité