Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies

Cigarette électronique : les jeunes la testent, les plus vieux l'adoptent

L’Observatoire français des drogues et toxicomanies a enquêté sur les usagers de l’e-cigarette afin de déterminer qui se cachent derrière le néologisme « vapoteurs. »

Cigarette électronique : les jeunes la testent, les plus vieux l'adoptent Reed Saxon/AP/SIPA

  • Publié 13.02.2014 à 19h56
  • |
  • |
  • |
  • |


7,7 à 9,2 millions de Français ont déjà testé la cigarette électronique, plus d’un million en sont adeptes. Mais qui sont ces vapoteurs ? C’est la question que s’est posé l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT). Il a mené une enquête auprès de plus de 2000 personnes pour tenter de brosser le portrait robot du vapoteur.

 

Les jeunes expérimentent plus

Les Français sont plus nombreux à tester la cigarette électronique qu’à l’adopter. Ce sont majoritairement des hommes et des jeunes. Les 15-24 ans sont un peu moins d’un tiers à affirmer avoir expérimenté le produit contre 20% des 35-44 ans. Les retraités semblent peu attirés par le produit.

Les trois quarts de ceux qui tentent le vapotage sont des fumeurs. Une mode qui touche de plus en plus de monde : fin 2013, 18% des personnes interrogées déclarent avoir utilisé au moins une fois une cigarette électronique. C’est 2,5 fois plus qu’en mars 2012, où le taux d’expérimentation en France atteignait 7%.

Les vapoteurs réguliers plus âgés

Les vapoteurs, contrairement à ceux qui testent, sont autant des hommes que des femmes. Il n’y a pas non plus de réels écarts selon la catégorie socioprofessionnelle. En revanche, cette enquête révèle que la majorité des vapoteurs sont plutôt mûrs : parmi les utilisateurs récents d’e-cigarette, la plupart des 50-75 ans disent vapoter quotidiennement. Parmi les 15-24 ans, ils sont moins de la moitié à affirmer la même chose. Cela démontre, selon l'OFDT, qu’il s’agit d’une tendance récente, et d’une sensibilité particulière à « l’effet de mode » auprès du public jeune.

Les vapoteurs sont une majorité (51%) à déclarer utiliser la e-cigarette dans le but d’arrêter totalement la cigarette traditionnelle. Loin derrière viennent ceux qui souhaitent simplement réduire leur consommation de tabac (11,5%) puis ceux qui veulent remplacer la cigarette par l’e-cigarette. Cependant, les utilisateurs quotidiens sont encore nombreux à alterner cette consommation avec celle de tabac, puisque deux tiers d’entre eux sont des usagers mixtes (tabac et cigarette électronique). Les usagers exclusifs de cigarette électronique représentent 1,3% des enquêtés. Mais, la nouveauté du produit explique sans doute ce faible pourcentage.


La bonne nouvelle de cette étude, c'est que tous les vapoteurs réguliers sont ou ont été fumeurs. Chez les expérimentateurs, ils ne sont que 9% à n'avoir jamais fumé. Ce qui fait dire aux experts de l'OFDT que "la cigarette électronique semble constituer, du moins pour le moment, plutôt une solution de sortie du tabagisme qu'une porte d'entrée."

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité