Publicité

QUESTION D'ACTU

Seuil épidémique franchi en France

Grippe A : l'efficacité du vaccin confirmée au Canada

Cet hiver, le vaccin antigrippal a réduit de près de 75 % la fréquence des cas de grippe liée à un virus influenza A (H1N1), largement majoritaire au Canada, d'où sont issus ces résultats préliminaires.

Grippe A : l'efficacité du vaccin confirmée au Canada DAMOURETTE/SIPA

  • Publié 10.02.2014 à 12h11
  • |
  • |
  • |
  • |


En France métropolitaine, la semaine dernière, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 187 cas pour 100 000 habitants (soit 120 000 nouveaux cas), au-dessus du seuil épidémique (171 cas pour 100 000 habitants). Néanmoins, « pour confirmer l'arrivée de l'épidémie de grippe, il faudra attendre le dépassement du seuil une deuxième semaine consécutive », a expliqué le réseau Sentinelles-Inserm dans son dernier communiqué.

Toutefois, et sans attendre, l'Assurance-maladie a déjà annoncé qu'elle prolongait d'un mois « la durée de validité des bons de prise en charge du vaccin antigrippal, jusqu'au 28 février 2014 », date qui marquera dorénavant la fin de la campagne de vaccination. Et ce choix pourrait bien s'avérer judicieux. Car cet hiver, le vaccin antigrippal a réduit considérablement le nombre de cas outre-Atlantique selon des résultats préliminaires publiés jeudi dans Eurosurveillance, la revue de l'European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC).

Le vaccin a réduit de 75% la fréquence des cas de grippe A
L'efficacité vaccinale de la cuvée 2013-14 a été évaluée, avant la fin de la saison, à partir des prélèvements réalisés par le réseau des médecins sentinelles canadiens entre le 1er novembre 2013 et le 23 janvier 2014 auprès des patients consultant pour syndrome grippal. 
Pour ce faire, l'équipe a conduit une étude cas-contrôle: les cas étaient les patients qui présentaient une grippe confirmée en laboratoire et les contrôles ceux dont le test grippe était négatif.
Sur la base des 792 prélèvements inclus dans l'analyse, les chercheurs estiment que 29 % des non-grippés et 10 % des grippés étaient vaccinés. La proportion de patients grippés et immunisés était comparable les années précédentes, notent les auteurs. 
Et les résultats sont sans appel, affirment ces chercheurs. Selon les données, et après ajustement, « l'efficacité du vaccin contre la grippe induite principalement par A (H1N1) atteint 71 %, et 74 % contre la grippe liée à la seule souche A(H1N1) », indiquent-ils.

Le virus H1N1 circule aussi en France
Enfin, les chercheurs canadiens considèrent que ces premières estimations devraient peu différer des résultats finaux obtenus avec les données de l'ensemble de la saison, sur la base des études conduites l'hiver 2012-13. 
S'agissant de la France, l'Institut de veille sanitaire (InVS) indiquait il y a quelques jours qu'une part équivalente de virus A (H1N1) et A (H3N2) circulait en médecine ambulatoire en France, contre 90 % d'A (H1N1), au Canada. « Ce sont ceux qui circulent majoritairement actuellement en métropole », rajoutait-elle.
Ainsi, dans l'Hexagone, 117 cas graves de grippe ont été admis en réanimation depuis le 1er novembre 2013, parmi lesquels neuf décès. La semaine dernière, deux patients atteints de la grippe H1N1 sont morts à l'hôpital de Niort à cause de ce virus.
D'après l'InVS, l'ensemble des patients soignés en réanimation sont « majoritairement des adultes, avec des facteurs de risque, non vaccinés et infectés par un virus A. ». Et cette dernière de conclure en indiquant que cette souche fait partie de la composition actuelle du vaccin proposé en France.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité