Publicité

QUESTION D'ACTU

Plusieurs vols dans le Nord pas-de-Calais

L'hortensia, un substitut au cannabis tendance mais toxique

Les vols d’hortensias seraient en forte augmentation à cause de leurs effets comparables au cannabis. D’après les médecins, cette consommation sous la forme de joints nuit gravement à la santé. 

L'hortensia, un substitut au cannabis tendance mais toxique DANNIC PHILIPPE/SIPA

  • Publié 05.02.2014 à 11h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si les feuilles d’hortensia étaient en passe de devenir la nouvelle drogue tendance ? C’est en tout cas ce que laisse penser une information révélée par la Voix du Nord. En effet, depuis le début de l’année, les gendarmes du Nord Pas-de-Calais seraient submergés par les signalement et les plaintes concernant les vols de cette plante à la fois dans des jardins de particuliers la nuit, mais aussi dans des lieux publics. Une enquête de gendarmerie est en cours, mais l’hypothèse d’ores et déjà retenue serait que les voleurs seraient motivés par un objectif récréatif. Une fois séchées et mélangées à du tabac, les fleurs et les feuilles d’hortensia seraient fumées, car elles permettraient d'obtenir des effets similaires à ceux procurés par la substance active du cannabis, à savoir une euphorie et des sensations hallucinogènes.

 

Une pratique dangereuse voire mortelle

Comme Pourquoidocteur l’expliquait en avril dernier, depuis plusieurs années déjà de jeunes Allemands utilisent les fleurs d'hortensias pour se droguer. L’Hydrangea macrophilla, de son nom scientifique, serait devenu Outre-Rhin la nouvelle plante à la mode à glisser dans les joints. Interrogé par le quotidien Die Welt, le Dr Heidemarie Lux mettait en garde quant à la dangerosité de cette pratique. Si les effets de dépendance à long terme ne sont pas connus, la toxicité de cette plante est avérée. En effet, la quantité de cyanure d’hydrogène contenue dans la fumée inhalée est suffisante pour altérer la chaîne respiratoire et bloquer les muscles respiratoires, ayant pour conséquence l’asphyxie interne de la personne. 
Le cyanure d’hydrogène ou acide cyanhydrique est un composé chimique utilisé dans la fabrication de pesticides, mais il fut également utilisé sous le nom de Zyklon B, comme outil d’extermination de masse dans les chambres à gaz sous le régime nazi. Les « voleurs d’hortensia » prennent donc tout simplement le risque de mourir rapidement étouffé. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité