Publicité

QUESTION D'ACTU

Des dépenses non conformes

Une association d'aide aux aveugles dans le collimateur de la Cour des comptes

La principale association d'aide aux déficients visuels, l'Unadev, est dans le collimateur de la Cour des comptes. Elle est suivie pour dépenses injustifiées et gestion critiquable.

Une association d'aide aux aveugles dans le collimateur de la Cour des comptes Nathan Gray/AP/SIPA

  • Publié 17.01.2014 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


« Non conformité de l'emploi des fonds collectés » et « graves défaillances dans la gestion ». Dans un rapport rendu public ce 16 janvier, la Cour des comptes épingle la gestion des fonds de l'Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev). Il s'agit de l'association qui collecte le plus de fonds pour les handicapés visuels : 21,9 millions d'euros en 2011.

 

La plus grande partie des sommes récoltées par l'Unadev provient de dons. Sur le papier, elle doit servir « l'intérêt général ». Dans la pratique, la moitié des dons a servi à alimenter la recherche de fonds. En deuxième position des dépenses viennent les frais de fonctionnement. L'Unadev a également consacré ses recettes à alimenter des conflits d'intérêts, dénonce la Cour des comptes : octroi de prêts à quatre administrateurs, « rémunérations excessives ou avantages injustifiés » ou encore activité commerciale sans lien avec la cause des déficients visuels. L'association a ainsi apporté son soutien à une entreprise de vente par correspondance de produits gastronomiques. Le rapport souligne aussi le nombre dérisoire de déficients visuels employés par l'association : trois sur la quarantaine de salariés employés au siège de Bordeaux (Gironde).

 

Côté services, l'Unadev est encore critiquée. Certains services proposés par l'association (accueil, loisirs, aide sociale) n'ont bénéficé qu'aux adhérents de l'association. Pourtant, les informations livrées au public évoquent une « générosité publique ». La Cour des comptes épingle aussi « une gestion criticable des actions entreprises dans le domaine de la recherche ». L'Unadev a apporté un soutien financier à un projet technologique non breveté, des unités de recherche où certains membres du conseil scientifique travaillent, ou encore des services non vérifiés par les autorités sanitaires. 

 

L'ensemble de ces dépenses sont jugées non conformes à la mission d'intérêt général de l'Unadev. Ce rapport de la Cour des comptes sera remis au ministre chargé du budget. Il pourra par arrêté suspendre les avantages fiscaux et versements à l'association.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité