Publicité

QUESTION D'ACTU

10ème journée mondiale

Psoriasis : les 5 idées reçues à combattre

Alors que 2,5 millions de personnes en France vivent avec un psoriasis, de nombreux préjugés persistent, notamment sur la contagiosité ou le manque d’hygiène des patients.  

Psoriasis : les 5 idées reçues à combattre ILHAMI/SIPA

  • Publié 29.10.2013 à 12h56
  • |
  • |
  • |
  • |


« Je ne supporte plus d’avoir sans cesse à me justifier auprès de mes amis qui mettent constamment mon psoriasis sur le compte du stress… Tu es trop nerveuse, calme toi un peu tu auras moins de psoriasis c’est sûr ! ». Comme Laura 36 ans, de nombreuses personnes atteintes souffrent au quotidien du regard des autres, notamment à cause des préjugés qui entourent encore la maladie psoriasique.

Lorsque l’on interroge les Français, 82% d’entre eux en donnent pourtant une définition correcte et reconnaissent que c’est une maladie inflammatoire. Cependant, d’après le dernier sondage réalisé par l’association France Psoriasis, 32% en ont une image erronée et 4 Français sur 10 déclarent préférer garder leurs distances avec les malades. A l’occasion de la 10ème journée mondiale de lutte contre cette maladie, la rédaction de Pourquoi Docteur a souhaité faire un point sur cette maladie qui concerne 2,5 millions de Français.

 

Le psoriasis est une maladie contagieuse ?

FAUX/ Le psoriasis n’est pas une maladie contagieuse. Les personnes qui en sont atteintes ne peuvent pas la transmettre aux autres, ni par le toucher, ni par les vêtements, ni par tous les autres types de contact physique. Il n’y a pas de virus ni de bactérie à l’origine de cette pathologie. Bien que les causes précises du psoriasis restent encore floues aujourd'hui, cette maladie inflammatoire chronique de la peau serait en partie d’origine génétique. Elle est également favorisée par des facteurs environnementaux, comme la sensibilité à certains tissus. Le psoriasis entraine une prolifération excessive des cellules de la peau, les kératinocytes, provoquée par une altération de l'interaction entre les cellules de l'épiderme et celles du derme. Le psoriasis est dû à un renouvellement trop rapide des cellules de l'épiderme, mais en aucune manière à un manque d'hygiène.

 

Le psoriasis est lié au stress et à des problèmes psychologiques ?

FAUX/ Il ne s’agit pas d’une maladie d’ordre psychologique. Elle se déclare généralement souvent suite à une forte émotion (positive ou négative), mais ce n’est pas la cause de son apparition. Les personnes atteintes ont souvent fait l’expérience, à la suite d’une rupture ou d’un accident traumatisant par exemple, d’une poussée de psoriasis. Mais les spécialistes confirment que le stress seul ne peut pas expliquer l’apparition du psoriasis. En revanche, à l’inverse la maladie en elle-même peut être source de troubles psychologiques. Notamment lorsque les plaques touchent le visage, la maladie est le plus souvent très mal vécue par les patients. Les à priori et le regard des autres fragilisent les personnes atteintes et peuvent entraîner l’apparition d’anxiété, d’insomnies, de difficultés sexuelles voire de dépression plus ou moins sévère.

 

Le soleil peut déclencher des crises de psoriasis ?

FAUX/ Pour 90% des patients, des expositions courtes et régulières au soleil (avec une protection solaire) peuvent limiter une crise de psoriasis. Ces bains de soleil doivent cependant respecter des conditions bien particulières. Les spécialistes ne les recommandent pas en période de crise et, bien entendu, ils doivent être modérés et toujours progressifs, de préférence en début de matinée ou en fin d’après-midi. Cependant, attention aux coups de soleil et à une exposition trop forte qui pourraient à l’inverse, aggraver les symptômes et faire apparaitre de nouvelles plaques.

 

La rémission est impossible ?

FAUX/ Grâce à la recherche, l’impact du psoriasis peut désormais être diminué voir disparaître. On parle alors de blanchiment des plaques, et non de guérison, ce qui a pour effet d’atténuer ou du supprimer les démangeaisons et la desquamation. Deux phases sont à prendre en considération dans le traitement de la maladie : la phase « d’attaque » qui vise à réduire et à éliminer les plaques existantes et la phase « d’entretien » qui vise à empêcher l’apparition de nouvelles plaques. De nouvelles biothérapies sont attendues très prochainement. Ce seront des molécules prescrites en injection sous-cutanée, qui semblent d’une grande efficacité et d’action très rapide.

 

Le psoriasis touche uniquement les parties externes de la peau ?

FAUX/ Les études actuelles semblent démontrer que le psoriasis, dans sa forme étendue, est associé à des facteurs de risque cardio-vasculaires, tels que l’obésité, les dyslipidémies, le diabète… Une prise en charge « globale » des patients est donc nécessaire et elle ne doit pas se limiter à la peau !

 

 Source: Association France Psoriasis 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité