• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Sommeil

Moins de risque de troubles cardiaques chez les bons dormeurs

Une nouvelle étude révèle le lien entre mauvaises habitudes de sommeil et maladies cardiovasculaires.

Moins de risque de troubles cardiaques chez les bons dormeurs Demaerre/iStock


  • Publié le 29.08.2022 à 13h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'OMS estime à 17,7 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 31% de la mortalité mondiale totale.
  • Le manque de sommeil entraîne des risques accrus d'obésité, de diabète, de maladies cardiaques et d'AVC et de dépression

Encore une preuve de l’impact délétère du manque de sommeil sur la santé: d’après des chercheurs de la Société européenne de cardiologie, sept maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux sur dix pourraient être évitées grâce à un sommeil de qualité. Or, neuf personnes sur dix dans le monde ne bénéficient pas d'une bonne nuit de sommeil, selon eux.

Score de sommeil

L'étude a porté sur 7 200 participants de la Paris Prospective Study III (PPP3), des hommes et des femmes âgés de 50 à 75 ans exempts de maladie cardiovasculaire, et a établi pour chaque participant un score de sommeil sain en combinant cinq habitudes. Ainsi, les personnes ayant un score optimal ont déclaré dormir 7 à 8 heures par nuit, ne jamais ou rarement souffrir d'insomnie, ne pas avoir de somnolence diurne excessive fréquente, ne pas souffrir d'apnée du sommeil et avoir un chronotype précoce (être du matin). Au départ, 10 % des participants avaient un score de sommeil optimal et 8 % un score médiocre.

Première cause de décès

Au cours d'un suivi médian de huit ans, 274 participants ont développé une maladie coronarienne ou un accident vasculaire cérébral. Les scientifiques ont constaté que le risque de maladie coronarienne et d'accident vasculaire cérébral diminuait de 22 % pour chaque augmentation d'un point du score de sommeil au départ. Ils ont constaté que si tous les participants avaient un score de sommeil optimal, 72 % des nouveaux cas de maladies coronariennes et d'accidents vasculaires cérébraux pourraient être évités chaque année.

"Étant donné que les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès dans le monde, il est nécessaire de sensibiliser davantage à l'importance d'un bon sommeil pour maintenir un cœur sain." a conclu le Dr Aboubakari Nambiema, auteur de l'étude, de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) de Paris.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES