Publicité

QUESTION D'ACTU

British Medical Journal

Le bruit des avions augmente le risque de maladies cardiaques

Des chercheurs révèlent le lien inquiétant entre le bruit des avions et les maladies cardiaques. Les personnes âgées sont les plus sensibles aux niveaux de décibels élévés.      

Le bruit des avions augmente le risque de maladies cardiaques High Level / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 09.10.2013 à 16h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Si vous vivez près d'un aéroport, cet article risque de résonner à vos oreilles. Des chercheurs britanniques et américains viennent en effet de découvrir qu'une exposition à des niveaux élevés de bruit d'avions serait associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires. Issus de deux études inédites, ces résultats sont publiés ce mercredi dans le British Medical Journal.

Plus l'exposition au bruit est forte, plus le risque augmente
Des travaux antérieurs avaient déjà alerté les chercheurs sur un lien supposé entre l'exposition au bruit des avions et le risque d'hypertension, mais peu de recherches avaient jusqu'à présent examiné le lien entre ces nuisances sonores et les maladies cardiaques. Mais aujourd'hui, des chercheurs basés à Londres dévoilent des résultats nouveaux, qui tirent la sonnette d'alarme sur les risques qu'encourent les personnes vivant près des aéroports.
La première étude menée par une équipe de scientifiques britanniques portait sur les 3,6 millions de personnes vivant près de l'aéroport d'Heathrow à Londres, l'un des plus fréquentés au monde.
Ils ont ainsi comparé les admissions à l'hôpital pour maladies cardiaques, et les taux de mortalité par accidents vasculaires cérébraux entre 2001 et 2005 chez ces personnes là, comparé aux personnes vivant loin des aéroports. 
Les chercheurs ont alors constaté une augmentation des risques et de la mortalité par accidents cardiaques, pour les 2 % de la population qui était exposée aux plus hauts niveaux de bruit d'avions. Autrement dit, les personnes qui vivaient les plus près de l'aéroport londonien étaient les plus à risque.

Les personnes âgées restent les plus vulnérables au bruit
Dans la seconde étude, américaine cette fois-ci, des chercheurs de l'école de santé d'Harvard et de l'Université de Boston ont analysé des données portant sur plus de six millions de personnes âgées (de 65 ans ou plus) qui vivaient près de 89 aéroports américains en 2009.

Leur objectif avoué était, là encore, de déterminer si l'exposition au bruit des avions augmentait le risque d'hospitalisation pour maladies cardiovasculaires.
Résultat, ils ont mesuré, à nouveau, que les personnes vivant près d'un aéroport avaient un taux d'hospitalisation pour maladies cardiovasculaires en hausse de 3,5 % à chaque fois qu'ils étaient exposés à 10 décibels de plus (dB). 
Enfin, les données récoltées ont également révélé que les participants exposés aux niveaux de bruits les plus élevés (plus de 55 dB) avaient le plus fort risque d'hospitalisation pour maladies cardiovasculaires. Au final, ils ont estimé que 2,3 % de ces hospitalisations chez les personnes âgées vivant à proximité des aéroports étaient imputables au bruit des avions !

Les aéroports ne sont cependant pas les seuls lieux où les décibels peuvent atteindre des sommets. C'est aussi le cas dans des boîtes de nuit. Le Haut conseil de la santé publique a d'ailleurs publié le 4 octobre dernier de nouvelles recommandations sur l'exposition au bruit. Le HCSP rappelle tout d'abord que les seuils de dangerosité pour l’oreille dépendent du niveau sonore et de la durée d’exposition. Ainsi, les risques auditifs sont limités si une exposition à 85 dBA dure moins de 8 heures, ou 4 heures à 88 dBA, ou 2 heures à 91 dBA, ou 15 minutes à 100 dBA. Et il préconise que, dans les boîtes de nuit et les salles de concert, les niveaux sonores soient affichés en continu, que soient fournies gratuitement des protections auditives ou encore que soient prévues des zones de récupération auditive avec un niveau sonore inférieur à 85 dBA.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité