Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée du sommeil

Le bruit et la lumière perturbent le sommeil d'1 Français sur 2

20 % des Français souffrent d'insomnie et un sur 2 dort mal. L'INSV a identifié le bruit, le sommeil et la température de la chambre comme principaux facteurs de risque.

Le  bruit et la lumière perturbent le sommeil d\'1 Français sur 2 ISOPRESS/SIPA

  • Publié 19.03.2013 à 15h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Un Français sur 2 dort mal. Et près de 20% de la population souffre d'insomnie. Ce sont les résultats de l'enquête 2013 "Sommeil et environnement" menée par l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV). A l'occasion de la 13ème édition de la Journée du Sommeil, l'INSV rappelle les conditions d'un bon environnement de sommeil et pointe du doigt les erreurs trop souvent commises qui perturbent nos nuits.

 

L'enquête met largement en avant 3 ennemis majeurs du sommeil dans l'environnement.
Le bruit est identifié comme l'élément perturbateur n°1 du sommeil. Et près d'un tiers des personnes interrogées (31%) se plaignent d'être gênées par le bruit en semaine ou en week-end.  La moitié d'entre elles vit en centre ville. Dans l'immense majorité de cas, soit 92%, le bruit vient de l'extérieur: transports et voitures essentiellement.

Ensuite, vient la lumière, qui gêne 42% des Français pour s'endormir. Car non seulement l'éclairage public la nuit est de plus en plus important, mais de plus en plus de personnes travaillent à l'abri de la lumière naturelle en pleine journée. Et pour un bon rythme lumière/ obscurité, il faut des nuits bien noires et des jours les plus lumineux possibles.  

Ce problème de lumière s'accentue également du fait des nouvelles habitudes des Français. En effet, d'après l'étude, les appareils électroniques sont présents dans 3 chambres sur 4 et sont souvent laissés allumés. Le Pr Damien Léger, président de l'INSV, rappelle que "l'envahissement de la chambre par les portables constitue un problème réellement préoccupant . La nuit, 42% des Français dorment avec leur téléphone mobile laissé en marché." Or, ces lecteurs nocturnes sont à la fois perturbés par le bruit de la sonnerie et la lumière de leur écran.

Enfin,  40% des personnes interrogées sont gênées par la température pour s'endormir. 42% seraient susceptibles d'être éveillés par la témpérature. Pourtant, l'enjeu de ce microclimat est d'une extrême importance. La création d'une niche écologique thermique est indispensable, non seulement pour protéger le dormeur, mais pour lui assurer une bonne nuit, rappelle le Pr Damien Léger.

 

Ainsi, l'INSV conclut son étude en rappelant l'environnement idéal pour un bon sommeil. L'Institut  recommande une température de chambre entre 16 et 18° pour préserver le sommeil et maintenir le confort des voies aériennes. Mais aussi, il est conseillé d'éviter les activités qui réchauffent trop, comme l'exercice physique ou un bain  chaud. Car elles augmentent la température interne ce qui contrarie sa chute physiologique lors du sommeil qui suit.
Et pour la lumière, l'INSV recommande de mettre des rideaux dans les chambres et de dormir les volets fermés. Enfin, pour éviter le bruit, l'Institut recommande de dormir côté cour ou côté jardin, de mettre des doubles vitrages, ou encore de mettre des bouchons d'oreille.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité