• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Transfusion

Les réserves sont au plus bas : alerte rouge pour le don du sang !

Depuis le mois de juillet dernier, l'Établissement français du sang a lancé plusieurs appels aux dons car les stocks de poches de sang n’ont jamais été aussi bas à cause de la crise sanitaire. Malgré ses sollicitations, les réserves demeurent faibles. C’est pourquoi, l’EFS a, pour la première fois de son histoire, publié un "bulletin d’urgence vitale".

Les réserves sont au plus bas : alerte rouge pour le don du sang ! Svetlana Krivenceva/iStock


  • Publié le 16.02.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Actuellement, il manque 30.000 poches de sang pour permettre de répondre aux besoins réguliers de transfusion en France.
  • À compter du 16 mars, l’orientation sexuelle des donneurs ne sera plus prise en compte. Les homosexuels pourront ainsi donner leur sang sans période d'abstinence.

"La situation est critique. (…) Les besoins sont urgents, nous avons besoin de vous". C’est ce qu’a écrit sur Twitter l'Établissement français du sang (EFS), le 10 février. Dans cette publication, il fait référence au niveau des réserves de sang de la France, qui est actuellement en dessous du seuil de sécurité et cela depuis plusieurs jours. "70.000 poches de globules rouges sont aujourd'hui en réserve alors qu'il en faudrait 100.000", a signalé l’établissement.

Des faibles réserves de sang, une conséquence de l’épidémie de Covid-19

"Deux années de tensions permanentes liées aux impacts générés par le Covid -19 (annulations de collectes en entreprises et en universités, plus faible mobilisation des donneurs, difficultés de recrutement de personnel médical) ont considérablement affecté la collecte de sang", peut-on lire dans son communiqué publié le 8 février.

L’EFS a souligné que la cinquième vague épidémique a conduit de nombreux donneurs et membres du personnel de l’établissement à s’isoler et a ainsi perturbé le déroulement habituel des dons de produits sanguins (globules rouges, plasma, plaquettes).

Face à cette situation, qui pourrait s’avérer dangereuse à court terme pour soigner les patients, l'Établissement français du sang a appelé les Français à se mobiliser et a publié un "bulletin d’urgence vitale" pour la première fois afin de reconstituer un bon niveau de stock. "10.000 dons sont nécessaires chaque jour pour soigner les patients dont une grande majorité trouve dans les transfusions sanguines la seule alternative pour être soignés", rappelle-t-il.

Si l’on veut faire un don, quelles précautions doit-on avoir à l'esprit en raison de la Covid-19 ?

Pour rappel, en règle générale, les Français âgés de 18 à 17 ans, en bonne santé et pesant au minimum 50 kg peuvent donner leur sang. Tous les citoyens qui souhaitent faire un don n’ont pas besoin de présenter un pass vaccinal pour accéder à une collecte de sang, y compris lorsque les sites de collecte se trouvent dans une enceinte hospitalière. Cependant, les donneurs doivent respecter des règles de distanciation sociale et d’hygiène dans ce lieu.

Les personnes touchées par la Covid-19 ou présentant des symptômes évocateurs de la maladie doivent patienter 14 jours après avoir été testées positives ou après la disparition des symptômes pour faire un don. Qu’en est-il des dons après la vaccination ? "Il est possible de donner son sang sans délai après une injection de vaccin contre la Covid-19", a indiqué l’EFS. Il a spécifié que tous les donneurs, vaccinés ou non, en capacité de donner peuvent le faire.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES