Publicité

QUESTION D'ACTU

Stress nocturne

La quantité de SMS nuit la qualité du sommeil

Les personnes qui envoient beaucoup de SMS pendant la journée sont plus stressés que les autres. Ils dorment aussi moins bien, selon une étude américaine.

La quantité de SMS nuit la qualité du sommeil JAUBERT/SIPA

  • Publié 02.10.2013 à 18h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus vous envoyez de SMS, moins bien vous dormez. L’addiction au téléphone peut coûter cher. C’est ce que révèle l’étude du professeur Kara Murdock de l’université Washington Lee, aux Etats-Unis. Le rapport publié dans Psychology of Popular Media Culture conclut qu’un échange SMS excessif est associé à des troubles du sommeil.

 

Les recherches du professeur Murdock se sont portées sur des étudiants en 1e année. Ils ont estimé approximativement combien de messages ils envoient par jour. Les chercheurs ont évalué leur bien-être émotionnel et leur qualité de sommeil. Pour jauger la qualité du sommeil des étudiants, l’équipe américaine a utilisé l’index de Pittsburgh. Cet outil de mesure utilise plusieurs données : durée du sommeil, temps d’endormissement, temps passé à dormir, troubles nocturnes, endormissement diurne.

 

Textos pendant la journée, sommeil altéré

Un grand nombre de SMS envoyés entraîne de nombreux troubles du sommeil. Pour le professeur Murdock, ce résultat vient étayer les soupçons sur la relation entre utilisation du téléphone portable et problèmes de sommeil chez les adolescents et les jeunes adultes. L’explication de ce lien est très simple : les utilisateurs de mobiles se sentent obligés de répondre immédiatement aux messages, quelle que soit l’heure. Ils dorment souvent avec leur téléphone et sont réveillés par les messages entrants en plein sommeil. Ils dorment donc moins bien. Une solution existe : éteindre le téléphone portable pour la nuit. 

 

Le SMS augmente le stress

L’étude américaine révèle aussi que le SMS est vecteur de stress dans les relations amicales : « Une utilisation massive du SMS peut poser problème en période de stress. » Ce mode de communication est comme particulièrement inadapté lors des crises relationnelles. Encore une fois, l'analyse du professeur Murdock est pleine de bons sens. Le langage SMS utilise de nombreuses abréviations. Un langage simplifié ne comporte pas les nuances nécessaires à la résolution d’une crise. Par ailleurs, une discussion par SMS est pauvre par rapport à un face à face. Elle ne véhicule aucun indice verbal ou physionomique qui pourrait aider à comprendre les doubles sens. Le SMS favorise même le malentendu et les échanges contre-productifs lors d’un conflit. Pour vivre heureux, mieux vaut donc privilégier la conversation vocale au SMS.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité